Escapade au festival des Jeux de Cannes 2015 : ÉPISODE II et reportage photo.


Suite et dernier épisode de notre escapade ludique cannoise qui s’annonce sous de meilleurs auspices que la veille, surtout grâce à une forme physique retrouvée après une nuit de repos (sans OFF surpeuplé d’après les retours) mais pas que : la journée fut source de nouvelles découvertes ludiques des plus sympathiques !

En fin d’article, vous pourrez visionner un petit reportage photo et les jeux à surveiller.

JOURNÉE 2

Samedi 28 Février 2015

P1040683_800p600En ce samedi matin ensoleillé, l’affluence est nettement supérieure à la journée précédente avec une foule encore plus compacte qui trépigne d’impatience devant des portes bien trop étroites pour faire rentrer tout le monde rapidement. Une queue s’est même formée le long des bâtiments, du palais. Toute cette description pour dire que l’organisation de l’entrée n’est pas top top mais pas facile de canaliser tant de monde dans l’espace trop réduit devant l’entrée.


 

RAPTOR

RaptorJe rejoins quelques ludovoxiens et nous nous rendons sur le stand de Matagot (que je visite décidément beaucoup) . On devait tester la future extension de Kemet intitulée TA SETI (voir news sur Ludovox) mais c’est finalement le prototype Raptor qui nous est présenté. Il s’agit d’un jeu à deux asymétrique concocté par la paire Bruno Faidutti et Bruno Cathala : le duel entre des scientifiques et des raptors qui s’affrontent sur un terrain en développant à l’aide de cartes des stratégies différentes : une course pour les raptors qui doivent s’échapper et éviter l’encerclement orchestré par les scientifiques.

P1040688_800p600

Matériel non définitif

Le jeu est encore en cours de conception avec Vincent Dutrait aux pinceaux. Un jeu dynamique et intéressant à suivre de très près dans les mois à venir.

P1040690_800p600

Mathias, Shanouillette, Tartopom et Cormyr.

Mathias Guillaud, interviewé par Shanouillette, nous présente le jeu, explique ses règles puis lance une partie sur du matériel provisoire avec TartoPom contrôlant les raptors et Cormyr les scientifiques. Je suis avec attention le début de la partie puis file vers d’autres découvertes.

Raptor, un jeu de Bruno Faidutti et Bruno Cathala
Illustré par Vincent Dutrait
Édité par Matagot
Pays d’origine : France
Date de sortie : 2015
2 joueurs
Durée moyenne d’une partie : 60 minutes


QUADROPOLIS : COUP DE CŒUR !

Badge "Coup de coeur"Et quelle découverte : mon coup de coeur du festival !

Quadropolis (nom non définitif) est un jeu pour 2 à 4 joueurs de développement de ville de Francois Gandon qui sortira chez Days Of Wonder. L’éditeur propose deux tables du jeu dans une version proto-typée et l’auteur est présent sur le stand. Il nous explique les règles et guide notre partie effectuée en mode de base à 3 joueurs avec DoM qui avait déjà joué et visiblement apprécié sa première partie de la veille puisqu’il remet le couvert.

Le jeu faisait partie des finalistes gagnants du prix du festival de Boulogne en Septembre dernier.

Décidément, le thème de la construction de ville est à la mode avec plusieurs autres sorties prévues en 2015 autour de cet univers (New-York 1901 chez Blue Orange, Between Two Cities chez Morning Players), sans compter tous les autres jeux récents (tous très bien) couvrant la même thématique : Suburbia, City Tycoon (testé en février dont le compte-rendu est en attente), Minivilles, Ginkgopolis.

La bonne nouvelle est que le jeu se démarque de ses confrères en proposant une mécanique différente, simple, efficace, plaisante et dans laquelle j’ai tout de suite ressenti de bonnes vibrations ludiques. Bon signe !

Je ne m’étale pas trop car j’écrirai un article plus complet sur le site de Ludovox qui comportera une interview écrite de l’auteur. Je vous en décris tout de même les grandes lignes.

Le but du jeu est de construire à base de bâtiments une ville rapportant le plus de points de victoire en fin de partie qui compte 4 manches : rien de bien original !

En bref, on choisit à son tour une tuile bâtiments parmi celles présentées de différents types sur un chantier carré de 5×5 emplacements en plaçant une flèche-architecte numérotée (de 1 à 4 en mode de base) sur le côté du carré,  le numéro indiquant la tuile convoitée. Un repère remplace la tuile retirée indiquant que le prochain joueur ne pourra pas viser une tuile présente sur cette ligne et colonne offrant le moyen de bloquer l’autre : effet qui doit être très méchant à 2 joueurs.

P1040713_800p600

Le plateau central commun où l’on sélectionne 4 bâtiments par tour avec nos architectes de valeur 1 à 4

Puis on place la tuile construite dans sa ville (plateau personnel de 4×4 cases) en respectant le numéro de l’architecte qui a permis la construction (valeur de la grosse flèche). Le bâtiment donne des habitants / hexagones énergie / pion 1er joueur / des PVs et peut exiger une ressource / habitant pour être considéré comme actif.

P1040711_800p600

Plateau personnel où l’on construit sa ville.

Le jeu se divise en 4 manches et on va donc pouvoir construire au total 16 tuiles bâtiments maximum.

Il existe 6 types de bâtiments dans le mode de base et chacun score selon un barème pré-établi et s’ils possèdent la ressource demandée (énergie ou habitant).

Quadropolis Feuille de score Mode de base_800p600

Feuille du barème de score en mode de base

A noter que les éléments du jeu sont non définitifs et loin de là (même si déjà pas mal et fonctionnel) puisqu’il s’agit de la version prototype.

Ce jeu contient tous les ingrédients pour devenir un énorme succès dans le monde ludique moderne : partie de durée assez rapide (1h) avec des règles simples mais non simplistes, fluide (une seule action à son tour) , réflexion, interaction et optimisation, le tout dans une édition prometteuse de qualité.

La sortie du jeu est planifiée pour la fin l’été pour être présenté en nouveauté à Essen 2015.

À suivre de très très près !

QUADROPOLIS, un jeu de Francois Gandon
Illustré par ?
Édité par Days of Wonder
Pays d’origine : France
Date de sortie : 08/2015
De 2 à 4 joueurs
Durée moyenne d’une partie : 60-90 minutes


bannière el gauchoEL GAUCHO : GARDEZ LE LASSO BIEN EN MAIN !

el gaucho pochette

Jeu découvert sur le seul stand allemand du salon : Argentum Verlag. La beauté du plateau me rappelle un peu celui de Descendance du même illustrateur, Dennis Lohausen dont on reconnait bien le coup de crayon. Le jeu m’a tout de suite attiré, ainsi que son thème bien rafraichissant : manier le lasso pour rassembler des bœufs change des confrontations (souvent mortelles) avec des monstres et des zombies ! Meuuuh ! Attention tout de même aux coups « vaches » de ses adversaires car le slogan du jeu annonce la couleur en présentant le jeu comme un jeu de collecte tactique et fourbe, ce que ne laissait pas du tout présager son thème gentillet.

L’auteur est Arve D. Fühler (également créateur de Pagoda pour 2 joueurs) et j’avais reçu de bons échos lors de sa présentation à Essen 2014. J’ai donc sauté sur l’occasion pour le tester sur la seule table du salon présentant ce jeu.

On improvise une partie à 5 joueurs avec un duo de joueuses puisque le jeu se pratique à 4 max.

Après les explications en français doté d’un accent germanisé prononcé (merci au gentil animateur), nous sommes tous impatients de faire claquer nos lassos !

el_gaucho_plateau - Copie_zll

Le beau plateau coloré, vierge pour l’instant.

Le but du jeu est d’être le plus riche en vendant des troupeaux de bœufs, à savoir réaliser des suites croissantes ou décroissantes de bœufs de même race : plus les suites sont longues lors de la vente pendant et en fin de partie, plus on marque.

el_gaucho2 - Copie_zll

Le plateau est encore plus sympa quand des bœufs paissent dans le pré.

A chaque round on lance tous les dés et chacun va choisir 2 dés à partir du premier joueur et dans le sens horaire pour réaliser ses actions :

– actions dans la pampa : mettre son gaucho meeple debout sur l’animal convoité de la valeur de un ou 2 dés cumulés correspondant au gros chiffre en haut à gauche de la tuile bœuf, ou bien le mettre couché pour réserver le bœuf avec un dé de valeur correspondant exactement au plus petit nombre en haut à droite, ou faire de même pour réveiller (mettre debout) un meeple couché dans un tour précédent.

– actions dans la section actions ou diverses actions futures sont disponibles en fonction de la valeur du dé déposé

el_gaucho3 - Copie_zllEn fin de manche, on fait rentrer les animaux seulement si toute la ligne est occupé par un gaucho (endormi ou debout) et seulement les bœufs avec les gaucho debout sont donnés à leur nouveau propriétaire. Si on reçoit un bœuf d’une valeur ne complétant pas une suite commencée, on est obligé de vendre le troupeau incriminé.

Autant dire que le premier joueur (qui tourne d’une manche à l’autre) a bien des choix tandis que le dernier ramasse les miettes avec les dés de petite valeur qui se terminent souvent dans les actions spéciales qui sont activables seulement le tour suivant et combinables avec les dés des actions principales.

el_gaucho6 - Copie_zll

La première suite pourrait me rapporter 12×5=60 sous si on ne me vole pas le bœuf de valeur 12 !

Les actions spéciales sont le sel du jeu et propose différentes possibilités :

  • tri (étable) : permet d’insérer un bœuf dans une suite
  • souhait (héros de rodéo) : disponibilité d’un dé virtuel à la valeur de son choix
  • vente immédiate (hacienda) : vente immédiate d’un troupeau minimum de 2 donne 5 pesos de plus
  • vol de bœuf (voleur de bétail) : voler une tuile à un autre joueur (qui reçoit immédiatement en compensation la valeur du bœuf volé) et le mettre dans son cheptel (peut alors forcer une vente chez soi si la tuile bœuf volé ne complète pas une suite entamée)
  • réveil/déplacement de gauchos (surveillant) : relevez un ou 2 se ses gauchos couchés ou remplacez le gaucho d’un adversaire couché par un des nôtres debout (l’adversaire reçoit immédiatement en compensation la valeur du bœuf capturé)
  • bœuf secret (steppe) : choisissez une tuile ou 2 si la somme < 5 et mettez la (ou les) en place dans le pré avec un gaucho debout dessus

P1040742_800p600La partie à 4 joueurs fut un peu trop longue avec des rembobinages en bon et du forme et quelques passages en mode « analysis paralysis »..

el_gaucho4 - Copie_zllLa fin de partie fut très étrange car on ne pensait pas qu’on allait compter toutes les vaches restantes en croyant par erreur que le seul moyen de les scorer était de le faire en cours de partie avec l’action + 5$ (ou par obligation déclenchée par l’arrêt d’une séquence)…

el_gaucho5 - Copie_zllLe gagnant fut logiquement le joueur qui avait presque conservé toutes ses tuiles (on aurait du le voler)…à savoir notre duo de joueuses (logique me direz vous , avec 2 cerveaux c’est plus facile !).

Le jeu est beau, plaisant et boxe dans la catégorie familiale plus : une belle réussite.

À rejouer en connaissant mieux les règles !

EL GAUCHO, un jeu de Arve D. Fühler
Illustré par Dennis Lohausen
Édité par Argentum Verlag
Pays d’origine : Allemagne
Date de sortie : 2014
De 2 à 4 joueurs à partir de 10 ans
Durée moyenne d’une partie : 60-75 minutes


WELCOME TO THE DUNGEON : OSEREZ-VOUS ENTRER ?

welcome to the dungeon boxAprès pas mal de déambulation dans les allées bondées, nous nous posons au stand Iello pour découvrir l’une de leur nouveauté : Welcome to the dungeon, un jeu léger et rapide de bluff avec du stop ou encore dedans !

Il s’agit d’une édition française d’un jeu nous venant du Japon intitulé Dungeon of Mandon qui a été étoffé de plusieurs héros.

Pitch du jeu :

Vous êtes tous à l’entrée du donjon, mais un seul d’entre vous peut entrer : le plus brave, le plus fou, ou celui qui n’a pas eu la chance de fuir ! Pour le déterminer, vous allez à chaque tour réduire votre équipement ou ajouter des monstres à affronter à l’intérieur.

Serez-vous assez téméraire pour vous enfoncer dans le donjon ou laisserez-vous passer vos adversaire devant en espérant ne jamais les voir ressortir ?

Description de l’éditeur :

Chaque manche se déroule en 2 phases :

  • La phase d’Enchère : tour à tour, vous avez le choix entre passer votre tour et ne plus participer à la manche, ou piocher une carte Monstre.

Si vous optez pour la pioche, vous pouvez, après avoir regardé la carte :

  • rendre le Donjon encore plus dangereux en y rajoutant le Monstre pioché
  • écarter le Monstre en sacrifiant un équipement de l’Aventurier.

Wttd guerrier_zll

La phase d’Enchère se termine lorsque tous les joueurs sauf un ont passé. Ce dernier doit alors endosser le rôle de l’Aventurier et entrer dans le donjon…qu’il l’ait choisi ou non.

  • La phase Donjon : le joueur Aventurier armé de l’équipement qui lui reste se retrouve seul face aux monstres !

Additionnez les Points de Vie de l’Aventurier à ceux procurés par son équipement, puis retournez les cartes du Donjon une par une.

Éliminez les monstres contre lesquels votre équipement vous protège, puis additionnez la puissance des Monstres encore en jeu : si le total est strictement inférieur aux PV de l’Aventurier, le défi est réussi, vous avez survécu au Donjon !

Wttd voleuse_zllSi un joueur se fait terrasser deux fois par les Monstres, il est éliminé de la partie.

Le vainqueur est le dernier joueur en jeu, ou celui qui parvient en premier à sortir deux fois victorieux du Donjon.

Nous effectuons deux parties à 4 joueurs bien amusantes, la première avec le guerrier et la seconde avec la voleuse.

Wttd dos de boite_zllWELCOME TO THE DUNGEON, un jeu de Masato Uesugi
Illustré par Paul Mafayon
Édité par Iello
Pays d’origine : Japon
Date de sortie : 2015
De 2 à 4 joueurs à partir de 8 ans
Durée moyenne d’une partie : 30 minutes


bannière les poilusLES POILUS : ÉMOUVANT !

les poilus boiteNous terminons notre périple cannois par la découverte du jeu Les Poilus en compagnie de Miguel et un animateur du stand Sweet November qui a bien su planter le décor. Il s’agit d’un jeu coopératif où il faut faire preuve d’une très bonne entente pour réussir à sauver des amis soldats qui se sont jurés de revenir tous sains et saufs de la grande guerre.

Nous jouons donc à 5 et c’est avec émotion que nous incarnons chacun l’un des soldats moustachus qui doivent affronter au quotidien les obus, la neige; les montées au front au son strident des sifflets et bien d’autres malheurs de la guerre.

Le jeu est émouvant pour 2 raisons : la première est que le jeu rend un bel hommage à nos ancêtres soldats ayant vécu cette horreur : qui n’ a pas en effet un membre de sa famille ayant été tué ou blessé dans cette « grande » guerre qui ne fut « grande » que par son horreur et son coût en vies humaines ?

P1040783_800p600La deuxième raison est bien-sûr un événement contemporain qui nous touche directement, à savoir la disparition de l’illustrateur du jeu Tignous en janvier dernier sous les balles des terroristes.

Le jeu a vraiment bien fait de sortir car il permet de rendre un double hommage et le message du jeu résonne haut et fort : « L’amitié plus fort que la guerre ?« . On s’efforce de répondre par la positive en gagnant au jeu, boostés par nos convictions !

L’ambiance autour de la table est vraiment spéciale (dans le bon sens du terme) et offre une expérience tout à fait unique.

Interview de l’un des auteurs sur le site Ludovox.

LES POILUS, un jeu de Fabien Riffaud, Juan Rodriguez
Illustré par Tignous
Édité par Sweet November
Pays d’origine : France
Date de sortie : Mars 2015
De 2 à 5 joueurs à partir de 10 ans
Durée moyenne d’une partie : 30 minutes


LE REPORTAGE PHOTO


 LES ACHATS

J’ai repéré quelques bonnes affaires sur les stands de magasin (notamment Ludikbazar), des jeux neufs dont les ventes ne se sont visiblement pas écoulées à la hauteur de la production :

  • Asgard : 23E
  • Madeire : 23E
  • Yedo : 23E
  • Tash Kalar : 15E
  • Praetor

J’ai été plutôt économe avec mon porte-monnaie puisque j’ai seulement acheté l’extension personnages d’Andor et la 2ème extension de Minivilles.


LES JEUX À SURVEILLER

Voici la liste des jeux auxquels je n’ai malheureusement pas pu jouer alors que l’envie était forte, à surveiller donc :

  • P1040638_600p450Mysterium chez Libellud : jeu d’enquête coopératif, un croisement subtil de Dixit et du Cluedo : un bravo pour le stand superbement décoré où 2 tables étaient présentes, ainsi qu’une file d’attente pour jouer ! (vidéo ici sur Ludovox)
  • viceroyViceroy chez FunForge : jeu d’origine russe prometteur de placement et optimisation de cartes (vidéo ici sur Ludovox)

 

  • Inis chez Matagot : jeu aux allures de Cyclades/Kemet qui sortira à l’automne 2015

NY 1901

 

 

 

  • Taverna : le dernier jeu de placement de Geek Games attitudes , en réglage et jouable au salon

 BILAN

La journée du samedi s’est terminée par la rencontre de l’équipe de Ludovox et autres passionnés de jeux de société autour d’un apéro dinatoire organisé par le site : merci à eux !

Le FIJ de Cannes connait encore un grand succès cette année et en est même victime puisque le manque de place au OFF s’est avéré problématique. Des solutions seront certainement trouvées pour l’année prochaine.

Un grand bravo à toute l’équipe d’organisation du festival, les éditeurs, auteurs et exposants car même si tout n’était pas parfait, le FIJ de Cannes reste un salon incontournable et qui plus est gratuit ! 150 000 visiteurs, c’est énorme !

A bientôt pour de nouvelles aventures ludiques et à l’année prochaine pour Cannes 2016.

En espérant que ce compte-rendu vous aura été utile, n’hésitez pas à laisser vos commentaires.

D’ici là, beaucoup de jeux seront encore sorties et auront été joués ! 🙂

Zuton

 

 

Publicités

Une réflexion sur “Escapade au festival des Jeux de Cannes 2015 : ÉPISODE II et reportage photo.

  1. Pingback: Jeux de société : Tops, Flops et bilan ludique 2015 | LUDO-LABO

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s