Compte-rendu des parties de Mai 2015


RÉSUMÉ

Bilan du mois de Mai 2015Le mois de mai et ses nombreux jours fériés ont permis son lot de parties, nombreuses et assez variées ! Je ne vous mentirai pas en avouant avoir complètement craqué sur Among The Stars, avoir apprécié la découverte de La Granja et avoir essuyé une petite déception avec Rialto, mais pas autant que d’autres joueurs ayant descendu le jeu à sa sortie. Une mention spéciale pour la soirée coopérative du signe des anciens où régnait une super ambiance.

Jeu du mois : Among the Stars, La Granja

Découvertes du mois : Tragedy Looper, Speak Easy, Magic Gathering, Rialto (x2), Pergamon, La Granja, Age of Conan

Re-découvertes du mois : Age of War, Jamaica, Archipelago, Le signe des anciens, Among the stars – The Ambassadors (x3), Escape Zombie City (x3), Les contrées de l’horreur, Zombicide 1

Déception du mois, côté film ce mois-ci : Avengers, l’ère d’Ultron : trop d’effets spéciaux et de combats : c’est trop ! Film au scénario pauvre et sans profondeur côté psychologie des héros ! De vrais brutes un point c’est tout ! Et c’est tout d’ailleurs ! 

Livre du mois : Les vestiges de l’aube, un « polar vampirique » de David Khara qui sort des sentiers (ra)battus ces derniers temps par toutes les sorties culturelles sur ce thème. Ma critique sur ce roman est ici.

Bonne lecture et à bientôt pour de nouvelles aventures ludiques !

Zuton


bannière Tragedy Looper_zbTRAGEDY LOOPER

5 Mai 2015

5456247785df3Tragedy Looper est un jeu étrange de déduction d’origine japonais dans lequel on revit plusieurs fois la même histoire afin de connaitre la nature de personnages qui suivent un scénario pré-défini et connu du maitre de jeu.

En effet, un pseudo maitre de jeu joue contre les enquêteurs et c’est Chris qui s’y colle alors que nous tentons, avec France et Olivier, de démêler les ficelles de l’histoire. Le jeu est difficile à appréhender et l’anglais n’aide pas. Le jeu est original mais demanderait une seconde partie pour mieux l’apprécier, encore que j’ai déjà tout oublié ! Je ne me rappelle même plus si on avait gagné ou pas, je crois que si.

 

P1060207_600p450 Quelques photos de notre partie :


AGE OF WAR

6 Mai 2015

AgeofWar

 

Une petite partie après la pause déjeuner avec Arnaud, autour d’un café : bien sympa !

Jeu de dés rapide.

 

 

 


 JAMAICA

Midi ludique du 7 Mai 2015

Jamaica_large03jeu bien calibré pour les midis ludiques et permettant de réunir 6 pirates autour de la table.

La course de bateaux fut comme d’habitude mouvementée, surtout à 6 joueurs, et les premiers devants n’ont pas été les gagnants !

 


 ARCHIPELAGO

7 Mai 2015

archipelagoPartie à 2 avec Fabrice et c’est toujours un plaisir de sortir ce jeu. Nous décidons de jouer un scénario long pour bien profiter de la partie, notre précédent essai en objectif de durée moyenne s’étant soldé par une fin rapide, prématurée et frustrante pour le perdant (Fabrice).

Nous utilisons aussi la carte bienfaiteur qui octroie un PV final pour celui qui a le plus aider la colonie lors de la résolution des différentes crises subies par l’archipel.

Fabrice sélectionne une tuile île complète au départ qui lui vaudra quelques soucis…

Je me lance dans l’exploitation du boeuf car mon objectif de ville dans une tuile produisant de l’ananas n’est pour l’instant pas atteignable. J’en abuse même en produisant un paquet de boeufs, surtout avec le développement adéquat : la ferme !

Je profite pas mal de la reproduction (+1 meeple/ couple de meeple dans chaque tuile) qui me permet d’obtenir une population nombreuse que j’alloue aux différentes tâches…

P1060230_600p450

Milieu de partie

La gestion de l’argent est primordiale pour acheter les développements, les ports et les villes aident bien !

P1060234_600p450

Mes cartes de type développement

Le jeu est vraiment agréable et la qualité du matériel n’y est pas étranger : on est vraiment dedans !

Je gagne la partie en empiétant sur les objectifs de mon adversaire, en étant même devant lui sans le savoir : celui des développements techniques !


RIALTO

9 Mai 2015

RialtoJ’avais laissé de côté l’idée d’acquérir Rialto, un jeu de Stefen Feld qui est mon auteur favori,  suite aux différentes critiques négatives de la toile ludique. Il faut dire que le jeu était sorti dans la foulée de 2 autres très bons Feld : Bruges et Bora Bora.

Puis j’ai vu une partie en cours au OFF du salon de Cannes 2014 qui m’a tapé dans l’œil au niveau des couleurs et des cartes. Le jeu n’avait pas l’air si mal et j’avais peut-être eu tort de le dénigrer. Après une longue période de molle recherche du jeu en occasion, j’ai fini par le dégoter et le propose donc à 6gale, plutôt bon public pour les jeux de Feld.

Nous ne mettons pas en place la variante 2 joueurs faisant intervenir un joueur neutre (non conseillée dans la règle pour une première partie) et mal nous en a prit, car la partie fut plutôt faible côté interaction avec une suite de majorité successive de l’un et de l’autre.

Le jeu est plaisant et sa découverte sympa mais ce n’est effectivement pas le meilleur Feld.

P1060297_600p450


 MAGIC THE GATHERING

P1060323_600p4506gale me fait découvrir Magic The Gathering, un jeu de cartes à 2 joueurs, méga-connu que j’ai jamais essayé : il n’est jamais trop tard pour commencer !

Il s’agit d’une ré-édition anniversaire des 10 ans du jeu en initiation.

Le jeu est rapide et sympa et se conclut par ma 1ère victoire ! Bon, la chance du tirage des cartes y est pour beaucoup !

P1060328_600p450


SPEAK EASY

speak easyC’est l’après-midi des jeux à 2 puisque nous terminons par Speak Easy, un jeu asymétrique dont l’origine est un jeu chinois (le luzhanqi) et re-thématisé dans l’univers le la prohibition et des gangs des années 60 aux USA .

Le titre du jeu est un peu étrange mais le matériel de bonne qualité et le format de la boite de petite taille facilement transportable.

Une très bonne surprise car le jeu est très tactique et prenant.

Ce n’était décidément pas la journée de 6gale qui s’incline une nouvelle fois !

P1060331_600p450


 


Le pont du rialto et gondole de nuit

RIALTO

12 Mai 2015

RialtoNon satisfait de ma première partie un peu décevante, j’étais motivé de ré-éssayer le jeu à 3.

Partie avec Fabrice et Olivier qui découvraient le jeu qui est bien plus tendu qu’à deux.

Je démarre sur la piste de doge qui m’est bénéfique pour obtenir les bonus en cas d’égalité de nombre de cartes jouées à chaque phase d’action. Fabrice viendra me disputer la première place sur cette piste alors qu’Olivier la délaisse complètement mais construit 2 bâtiments verts de niveaux 4 identiques ce qui lui donne un nombre de cartes hallucinant et à partir de ce moment là, la piste de doge ne permet plus de départager les égalités puisqu’il n’y en a presque plus ! Sauf pour le décompte des quartiers en fin de partie !

P1060354_600p450

Olivier place tous ses conseillers et ses gondoles lui rapportent alors pas mal de points et lui permettent aussi sur les dernières manches de déplacer des conseillers d’un quartier à un autre pour s’assurer des majorités de fin de partie : seule cette phase une fois tous ses conseillers placés permet cette action bonus vraiment très très forte.

Il gagne logiquement la partie alors qu’il n’a pas utilisé la piste de doge mais a bien su dispatcher ses nombreuses cartes. Comme quoi, la piste de doge qui paraissait trop surpuissante au premier abord (et décriée sur le web ludique) n’est donc pas la seule stratégie menant à la victoire : intéressant !

P1060356_600p450

Fabrice a bien mis à profit les combinaisons de ses bâtiments et se place premier sur la piste de doge grâce à l’activation du bâtiment bleu spécifique permettant de doubler sa position.

Je finis bon dernier, la faute notamment à un quartier lucratif que j’ai complètement délaissé et maximisé par Fabrice (16 PV) qui m’aurait rapporter 8 PV pour un seul conseiller placé. Grosse erreur ! Je n’ai pas non plus construit de bâtiment durant la première manche, oubli préjudiciable puisqu’il a ralenti mon développement : un bâtiment d’upgrade bleu de niveau 1  m’a bien manqué. J’ai également souffert d’un manque de pièces d’or. Bref, ma partie fut très moyenne mais le plaisir de jouer intact.

La durée du jeu est aussi assez rapide, environ 1h30 : les 6 tours passent vite et de façon fluide.


signeLE SIGNE DES ANCIENS, FORCES OCCULTES : YIG N’A PAS FAIT LONG FEU !

19 Mai 2015

le-signe-des-anciensTout le monde était bien motivé pour ratatiner du grand ancien tiré au hasard : l’ami YIG, pas très puissant et plutôt vulnérable avec seulement 10 signes des anciens à accumuler. On avait annoncé sa défaite en 3 tours, il nous en a fallu 2 de plus !

On a incorporé l’extension Forces occultes qui apporte pas mal de renouvellement sur les objets, rend la visite des lieux communs du musée plus intéressante par des endroits spécifiques. Plus moyen de dépenser 10 trophées pour un jeton signe des anciens mais il est possible de devenir béni octroyant le bonus d’un dé blanc supplémentaire.

P1060396_600p450Certaines cartes de l’extension peuvent aussi rendre un aventurier maudit en lui attribuant un dé noir pénalisant dont le personnage meurt dans le cas d’une aventure irrésolue.

Les héros disponibles sont très nombreux et on a décidé de le choix parmi 2 distribués au hasard.

J’ai joué la « mamie » qui peut lancer les dés rouge et jaune lors de la résolution des aventures de type nouveau monde , elle a même réussi à bénir Fabrice, le photographe, qui pédalait dans la semoule.

P1060391_600p450

La langue de mamie a fourché lorsque j’ai révélé une nouvelle carte aventure en annonçant « Les restes du grand-père » alors qu’il s’agissait des « restes du grand prêtre » ! Visiblement, Mamie n’a pas été très affectée par la perte de son mari !

signe extRésultat : une bonne partie de rigolade avec France, Chris, Fabrice et Olivier mais du sérieux aussi puisque YIG n’a pas fait long feu et ce malgré des jets de dés douteux de Chris et Fabrice, les boulets du groupe. Il faut dire aussi que les effets néfastes des événements de minuit ont été plutôt cléments.

Super ambiance détendue autour de la table pour un très bon moment ludique, presque trop court : excellent !


PERGAMON : LES TRÉSORS ENFOUIS

21 Mai 2015

pergamon boiteQui n’a jamais rêvé de devenir archéologue, aller fouiller des sites regorgeant de trésors enfouis et les déterrer pour les exposer au grand public dans un musée ? C’est la mission que le jeu Pergamon confie aux joueurs qui situe l’aventure dans l’âge d’or de l’archéologie moderne à savoir la fin du 19ème siècle dans l’ancienne ville portuaire de Pergame (Pergamon en grec) s’étendant dans le territoire actuelle de la Turquie.

Le jeu est bien plus malin qu’il n’y parait au premier abord avec pleins de petits mécanismes intéressants (prise de risque, majorité, gestion de ses trouvailles) , le tout bien imbriqué dans le thème. Le matériel ne gâche rien puisqu’il est plaisant à manipuler, beau et de qualité.

On teste donc à 2 joueurs avec Fabrice qui a déniché le jeu dans la bourse aux jeux organisée récemment par notre crèmerie locale ludique. Dans cette configuration, un joueur neutre intervient lors de la phase de placement et intervient pour fouiller en éliminant une ligne d’objets.

P1060410_600p450Le jeu est constitué de 12 tours qui passent plutôt rapidement avec 3 décomptes intermédiaires (tours 5,7,9) et final (tour 12) qui octroient des points de victoire selon la position de nos collections au musée et la valeur d’ancienneté d’un élément particulier. Les points de victoire sont représentés sous la forme de tuiles de beaux tickets d’entrée illustrés de personnages habillés à la mode de l’époque.

P1060411_600p450Fabrice gagne la partie 32 à 27 grâce notamment à plusieurs bonus engrangés lors de chaque décompte.


granja coverLA GRANJA : AGRICOLA DES CHÂTEAUX DE BOURGOGNE

22 Mai 2015

la-granja-vfIl me tardait d’essayer en solo mon dernier achat : La Granja afin de maîtriser les règles et pouvoir le proposer à mon groupe de joueurs. La Granja est le premier jeu traduit chez l’éditeur belge Pearl Games qui nous habitue depuis plusieurs années à des sorties ludiques excellentes, plutôt ciblées pour un public expert. Ce dernier jeu ne déroge pas à la règle : un jeu de gestion exigeant dans un thème de développement de ferme agricole : un mélange de Agricola et Châteaux de Bourgogne, pour 1 à 4 joueurs.

Après une lecture des règles assez fastidieuse et pas très intuitive au premier abord, je me lance dans la mise en place tâtonnante d’une partie solo : un joueur neutre intervient dans quelques phases, celle des revenus avec les dés et celle du transport durant laquelle il pioche une carte pouvant potentiellement m’éjecter du marché central.

P1060426_600p450Le challenge à un joueur n’est pas très palpitant (pas d’échelles de score fournie) mais il a le mérite de faire découvrir les mécanismes du jeu. Je réalise un score final de 56 PV.

J’ai ainsi commis plusieurs petites erreurs dans l’application des règles qui ne seront pas réitérées lors de ma prochaine vraie partie :

  • seulement les transformations des ressources réalisées à partie des entrepôts sont payantes : toutes les autres sont gratuites (celles possibles en transformant une caisse ou lors de la phase revenus). Il m’est ainsi arrivé de payer inutilement !
  • après avoir joué une carte, on refait sa main de cartes seulement lors de la phase initiale « Ferme » et non pendant les bonus de cette action (tuile toit, phase revenu avec action spéciale du dé). La limite de carte est vérifiée juste à la fin de cette phase « Ferme ».

P1060424_600p450J’envoie des charrettes sur les premiers tours, freinant mon développement et au final pas très  lucratif au niveau du marché central car le joueur neutre a eu vite fait de m’éjecter. Je change donc de stratégie en effectuant plutôt des livraisons aux enseignes du village (traiteur, marchand de légumes) qui une fois remplie, rapportent plusieurs PV (tour en cours) et la tuile bonus correspondante qui a elle-même un effet immédiat bénéfique puis un effet permanent pour le reste des tours de jeu. Donc, plus on attend dans le jeu pour compléter la livraison, plus on marque de PV. D’un autre côté, être le premier à terminer une enseigne permet d’obtenir 2 ou 3 PV (celui de fin du bâtiment en question plus celui/ceux des enseignes adjacentes qui deviennent alors ouvertes).

Les artisans embauchés m’ont bien aidé :

  • le valet m’a permis de réaliser une transformation gratuite par tour
  • l’apiculteur me donne 3 réaux / tour avec mes 3 champs de chaque type de ressource (blé, raisin, olive)
  • le meunier qui contre une olive me donne la possibilité de jouer / piocher une carte (une fois par tour)

P1060425_600p450An niveau illustrations et matériel, le jeu n’est pas des plus réussis malgré une édition de qualité et des aides de jeu à souligner pour leur bonne utilité :

  • illustrations absente / minimaliste sur les cartes
  • dessins du plateau terne et basique
  • hexagones uni-formistes
  • livret de règles pas très aéré, austère à la lecture mais heureusement dotée de pas mal d’exemples illustrés. Quelques points d’exception sont un peu parachutés alors qu’ils sont méga importants (comme par exemple jouer 2 cartes au premier tour pour la phase Ferme)

P1060423_600p450Décliner des meeples en guise de ressources aurait été plus agréable à manipuler au lieu des vulgaires hexagones. J’ai d’ailleurs l’idée de les remplacer en piochant dans ceux d’autres jeux de ma ludothèque, histoire de voir si cela n’améliorerait pas le ressenti du jeu :

  • Olive, raisin : Finca
  • Blé, Vin : Concordia
  • Cochon : Agricola
  • Caisse : Francis Drake, nourriture, viande : cube marron / vert / rose de Descendance ou Caylus (oui, pas terrible : qui dit mieux ?)

Seul souci : le nombre d’hexagones ressources sont en nombre limité par joueur et il deviendrait donc fastidieux de vérifier ce point avec différents  meeples. Après, ce n’est pas pour dénigrer mes futurs adversaires mais je ne suis pas certain que cette limite soit souvent atteinte…à voir.

Afin de reprendre la version multi-lingue du plateau j’imagine, le nom des 6 bâtiments de commerce accueillant les livraisons ne sont pas inscrits sur le plateau central ce qui n’aide pas beaucoup à l’immersion : dommage ! Ils sont pourtant bien listés dans le livret de règle lors de la description du bonus associé à chacun d’entre eux (j’ajouterai certainement un sticker au dessus de chaque bâtiment) :

  • maison du commerce : livraison d’argent (réaux)
  • restaurant : on comprends mieux pourquoi cette livraison est composée de vin, salaison de porc et nourriture
  • épicerie du village : un peu de tout
  • traiteur que je qualifierais plutôt de grossiste : des marchandises commerciales (caisses)
  • marchand de fruits et légumes
  • boucherie : exclusivement porcine !

P1060418_600p450Les cartes représentent le cœur du jeu, elles sont multi-fonctions et peuvent être utilisées de 3 manières en les disposant dans les emplacements prévus autour de son plateau personnel :

  • champ : produit une ressource (gratuit, à gauche, illimité)
  • artisan : au centre en bas (3 max, gratuit)
  • charrette : au centre en haut (3 max, gratuit)
  • extension de ferme : à droite (payant en ressource, illimité mais de plus en plus couteux)

Les cartes sont fonctionnelles alors que le plateau personnel demande à être légèrement soulevé pour bien y glisser les cartes : des gommettes ou des pastilles plastiques amortissant les portes de placard font très bien l’affaire. Merci Stéphane/Wraith75 pour l’astuce !

La gestion des cartes est donc primordiale tour comme celle de l’argent qui permet de payer les transformations et acheter des livraisons supplémentaires.

P1060421_600p450

La piste de sieste donnant l’ordre du tour de jeu n’est pas sans rappeler celles de Stefen Feld utilisées dans ses jeux tels que Bora Bora, Macao, Les châteaux de Bourgogne ou Rialto.

Le jeu ne comporte que 6 tours mais reste assez long, certaines phases peuvent être réalisées en simultané par tous les joueurs pour gagner du temps. La configuration 3 joueurs semble la plus optimisée à ce point de vue.

Heureusement la mécanique est plus intéressante et aboutie que le matériel et l’immersion. Elle propose un bon jeu de gestion exploitant plusieurs mécanismes repris d’autres jeux connus. Les auteurs ne s’en cachent pas d’ailleurs en faisant référence à La gloire de Rome (pour les cartes multi-fonctions), Luna (pour le marché central) ou Roll for the Galaxy (dés).

Le jeu s’achève avec un bon goût de reviens-y pour tester de nouvelles stratégies…surtout que le renouvellement semble assurer par les nombreuse cartes « ferme » proposant 66 artisans différents… voir plus avec des paquets de cartes supplémentaires qui seraient fournis via une extension…

A lire : l’article type « Just Played » de Cormyr sur le site de Ludovox.

PS : encore bravo et merci à Pearl Games de proposer le jeu en VF ! Sebduj a du flair…


Among the stars 2AMONG THE STARS – THE AMBASSADORS : LA STATION SPATIALE IDÉALE !

23 Mai 2015

among-the-stars-boite baseJe gardais un très bon souvenir de ma première partie d’Among the Stars, et bien il est renforcé avec cette deuxième essai à 2 joueurs en incluant l’extension The Ambassadors et une histoire d’infection en cartes spéciales. Je ne regrette donc pas du tout mon achat du jeu déniché d’occasion (Merci F. ! ).

La phase de préparation des sets de cartes n’est pas des plus simples et l’installation prend mine de rien une bonne demi-heure !

Mais ensuite que du bonheur ludique de choisir ses cartes et rendre notre station de plus en plus lucrative tout en gardant à l’esprit les objectifs de majorité de fin de partie.

P1060430_600p450

Le bonus de ma race me permet de piocher en début de partie 2 objectifs et en conserver un. Je garde à tort le plus lucratif (7 PV) mais le plus difficile : ma station finale devra contenir 12 éléments de base sur les 15 existants. Un défi trop ardu que je ne réaliserai pas en confondant cartes de base et cartes spéciales…

On a choisi d’introduire la variante à 2 joueurs qui consiste à choisir sa carte à jouer puis piocher une carte de la pile commune et en défausser une parmi la main avant le draft.

A partir de la 2ème année, notre réacteur principal est infecté nous empêchant de construire un bâtiment adjacent. Seul jouer une carte spéciale spécifique (en 6 exemplaire dans la pioche commune) permet de s’en débarrasser en l’affectant sur un bâtiment construit adverse de notre choix.

P1060435_600p450Je parviens à remplir le premier objectif commun (le premier à atteindre 50 PV) et suis bien placé sur 2 autres : majorité des bâtiments bleus et jaunes mais délaisse les réacteurs (PV = différence entre les 2 joueurs x2).

Je me débarrasse enfin de mon jeton d’infection grâce à l’accueil d’un ambassadeur qui permet de garder sa main de carte alors que j’ai pioché la carte spéciale infection que je refile à Chris sur un élément de jointure de sa base bloquant sans le savoir la carte qu’il voulait jouer : un coup de chance !

P1060444_600p450

Les possibilités sont nombreuses et changer sa stratégie en cours de route est intéressante : je me concentre sur les cartes rouges en fin de partie pour optimiser une carte militaire de ma base.

A lire la chronique sur la saga ATS que j’ai publié sur Ludovox.


escape ZESCAPE ZOMBIE CITY

25 Mai 2015

escape-from-zombie-city3 parties enchainées avec Philippe et Maïa : la première en mode facile vite pliée en notre faveur et deux autres en mode de difficulté 2. On est passé au tout ou rien avec une cinglante défaite ! La dernière partie fut la plus intéressante : on coopère bien de façon concentrée pour l’emporter !

C’est dommage que la trame du jeu soit toujours identique : ramasser et ramener des objets différents puis s’enfuir en bus. Cette monotonie devient vite lassante même s’il on peut augmenter la difficulté.

Maïa était partante pour un ultime partie avec les cartes morsure très fun mais les adultes ont préféré calmer la frénésie ambiante générée par les 3 parties d’affilée.

P1060452_600p450

 


008-AMONG-the-STARS_905

AMONG THE STARS – THE AMBASSADORS : 7 WONDERS SPATIAL ? 

26 Mai 2015

among-the-stars-the ambassadors boiteBien motivé par la récente redécouverte du jeu , je le propose à Olivier et Arnaud à partir de mon exemplaire acquis d’occasion auprès de TGTBATM. On débute par une partie en mode normal (mode non-agressif à savoir sans les cartes de type conflit) et sans l’extension The Ambassadors.

La pioche commune est censée être formée par les 15 cartes de base (donc normalement en 3 exemplaires en excluant les cartes avec l’icône 4 joueurs) + 27 cartes prises au hasard du paquet de cartes spéciales pour donc un nombre total de 72 cartes nécessaire à 3 joueurs pour 24 tours (6 tours x 4 années).

Après explication des règles, chacun reçoit sa tuile race distribué au hasard :

– Arnaud tombe sur le peuple pouvant aller chercher une carte de la défausse par année. Il dénigre son pouvoir lors du tirage alors qu’il s’avèrera très utile lors de la partie !

– Olivier pioche 2 objectifs supplémentaires et en garde un secrètement qu’il devra avoir réalisé en fin de partie pour remporter ses PV. Il y arrivera aisément !

– Je tombe sur un peuple qui gagne 4 crédits au lieu de 3 lors de l’action de défausse d’une carte et le ratio PV distribué / crédit en fin de partie est diminué de 1 : 2 crédits / PV (au lieu de 3 crédits / PV)

P1060455_600p4503 cartes objectifs sont placées aléatoirement et seront très disputés : max de secteurs verts, max de secteurs violets et le premier arrivant à 50 PV sur la piste de score.

La partie s’achève par la victoire d’Olivier bien devant et je finis bon dernier malgré 15 PV empochés grâce à mes nombreux crédits amassés pendant la partie dans une stratégie orientée commerce (secteurs jaunes).

Je réclame ma revanche et nous entamons une 2ème partie (toujours en mode non agressif) en incorporant cette fois-ci les cartes de l’extension The Ambassadors qui permettent une action supplémentaire en s’allouant les services d’un ambassadeur d’une race différente à la notre en payant le coût demandé (de 0 à 3 crédits). On l’accueille comme le veut la diplomatie dans notre base en lui affectant une carte bureau à disposition (de la couleur de notre choix) à moins qu’il le refuse en le détruisant (icône avec la croix rouge sur la carte ambassadeur –> une carte bureau à retirer de notre stock lors de son arrivée).

P1060459_600p450On a oublié d’appliquer l’exception de la règle qui stipule qu’on ne peut pas acheter un ambassadeur le 1er tour de la première année : Olivier se jette donc d’entrée de jeu sur l’un d’entre eux qui l’arrange bien… autre oubli :  je ne suis pas certain d’avoir renouvelé les 3 ambassadeurs au début de chaque année.

L’extension apporte également 4 cartes objectifs supplémentaires.

Je réussis à remplir l’objectif de préparation à la guerre (4 PV pour le premier à atteindre 4 lieux rouges) en jouant beaucoup de cartes de ce type sur les premiers tours.

P1060457_600p450

Cette deuxième partie est bien plus disputée et j’empêche Olivier d’obtenir la majorité sur un objectif final de cartes bleues en étant à égalité, résultat : personne ne marque de PV pour cet objectif.

P1060468_600p450Tout ce complot ne suffit pas pour enrayer la 2ème victoire d’Olivier de la soirée (mais bien plus serrée) , je termine à égalité avec Arnaud à 3PV (donc 3ème et dernier avec une base plus petite, de mémoire), à cause d’un cube d’énergie encore présent sur l’un de mes générateurs m’empêchant de marquer un petit PV supplémentaire qui aurait fait la différence : grrrrr !

Cette deuxième partie a été plus longue : 2h contre 1h30 la première.

A lire la chronique sur la saga ATS que j’ai publié sur Ludovox.


age of conan 1AGE OF CONAN : EURO-TRASH !

27 Mai 2015

conanDécouverte de Age of Conan – Le jeu de plateau–  à 3 joueurs avec 6gale et son fils Guillaume.

On a joué un seul age sur les 3 d’une partie entière pour finir à une heure décente. Durée : 2h30 explications comprises, donc super difficile à sortir (à priori 6h) ou par une longue après-midi pluvieuse…

Un bon « eurotrash » ou mes jets de dés ont été chanceux voir « fanfaronnant », 3 zones conquises !

Les cartes permanentes à payer en or pour les ré-activer m’ont semblé mois puissantes que les autres cartes lieux multi fonctions single-shot gratuites (valeur enchère, zone aide pour le complot avec les émissaires, icône zone de terrain donnant des symboles de dés positifs lors des combats).

La gestion de Conan contrôlé par différents joueurs selon la gagne de l’enchère est plutôt sympa, tout comme les figurines. En revanche, les cartes manquent cruellement d’illustration, rendant l’aspect du jeu un peu « vieillot ».

Les règle ne sont pas si complexes et le jeu gagne en fluidité au fil des tours.


persos contrées LES CONTRÉES DE L’HORREUR : C’EST JUSTEMENT L’HORREUR POUR GAGNER !

29 Mai 2015

contrées pochetteEncore une partie bien perdue avec Chris et France : le jeu est vraiment difficile ou alors on s’y prend comme des manches !?

L’immersion est en tout cas totale bien aidée par les nombreux textes d’ambiance proposés par les cartes.

L’aide de jeu (en anglais) dégoteé par Chris sur BGG est bien utile pour suivre les différentes étapes du jeu : phase d’action des joueurs, phase rencontre des joueurs et phase Mythe (le jeu contre nous).

P1060498_600p450

Mise en place préparée par Chris

P1060503_600p450

Mon personnage : l’espionne

P1060510_600p450

Le vilain du jour à battre : Yog-Sothoth ! Pas beau !

Quelques photos de notre partie qui s’achève prématurément par une belle défaite :


Zombicide bannière ZOMBICIDE

30 Mai 2015, Les Contrées du Jeu

zombicide-1842-1329810267Le magasin « Les contrées du jeu » organisait en cette après-midi un tournoi 7 Wonders finalement annulé faute de joueurs et des parties de Zombicide en proposant la campagne exclusive « Gaming Night #1 » sous titrée « Des bagnoles, de la bouffe ou des flingues« . Elle est composée de 3 missions pour les amateurs de nuit Zombicide et se joue avec la première boite de base Saison 1 mais avec des règles spécifiques.

Peu de joueurs ont malheureusement répondu à l’appel et je m’incruste en cours de route dans la seule partie engagée en faisant le 4ème joueur (1 perso : Amy) avec Chris (1 perso), Manu (2 persos) et JP (2 persos).

partie de ZombicideLa particularité de cette campagne est que les survivants vaincus sont ressuscités en devenant « Zombivant » : ils perdent tout leur équipement et redémarrent avec le même nombre de points d’expérience que le survivant le moins expérimenté, ainsi que 2 armes piochées au hasard.

P1060518_600p450Nous jouons seulement la première mission « Des bagnoles » dont le but est de récupérer des clés de voiture à différents endroits du plateau, acquérir tous le niveau de danger rouge d’expérience de notre/nos personnages et s’enfuir par la sortie. Qui dit niveau de danger rouge dit un sacré paquet de points d’expérience à acquérir en dézinguant des zombies (+1 XP/zombie tué) ou en trouvant les clés (5 XP).

P1060522_600p450

Description de la mission 1 : « Des bagnoles »

On s’en est donné à cœur joie, une voiture de police toute sirène hurlante se charge de retenir la horde en l’empêchant de se déplacer dans notre direction.

P1060512_600p450

Voici l’état du plateau lorsque je rejoins la partie

On a bien coopéré en se prêtant ou se donnant les armes adéquates entre personnages. La miss de Chris en patins à roulette est à la traine côté points d’expérience et un perso de JP devient « zombivant« , la faute à une seule figurine « walker » manquante lors de la résolution d’une carte, effet activant tous les « walkers« . Il faut dire que les effets du niveau rouge des cartes sont plutôt violents en faisant apparaître beaucoup trop de figurines zombies sur le plateau !

P1060515_600p450

La voiture de police sirènes hurlantes qui attire la horde….

Le carnage a perduré mais nos fouilles se sont avérées longtemps infructueuses pour trouver la bouteille permettant de fabriquer le cocktail-Molotov (carburant + bouteille) afin éradiquer une horde de zombie et l’abomination qui a fini par arriver !

P1060514_600p450

Mon personnage : Amy, blessée et ses équipements

On a complètement oublié de conduire les bagnoles (les pimp-mobiles) : la mission le permettait une fois toutes les clés récupérées, et c’était le cas bien avant la fin ! Je pense que Miss patin à roulettes aurait pu ainsi rattraper rapidement ses lacunes en point d’XP !

P1060517_600p450

Cela sent pas bon, là…

On s’en sort de justesse et devinez qui est sortie la première : miss « Patins à roulettes » : un comble puisqu’elle nous a méga-retardé pour précipiter la fin de partie ! 🙂

P1060526_600p450

J’en connais un qui n’était pas bien là… mais il s’en est sorti : incroyable, non ?

thiagoOn repart chacun avec la figurine exclusive de Thiago, sa fiche de personnage, ainsi qu’un dé bleu et la fiche du personnage féminin Kioko : merci aux Contrées du jeu !

Bilan de l’après-midi plus que positif : un moment ludique agréable dans une ambiance conviviale et la rencontre de 2 autres joueurs passionnés fort sympathiques !


À bientôt pour de nouvelles aventures ludiques !

Zuton

 

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s