Compte-rendu des parties de Novembre 2015


RÉSUMÉ

Bilan du mois de Novembre 2015 : de nombreux jeux joués notamment avec le week-end jeux réussi qui a donné lieu à plusieurs découvertes. Je bloque avec plaisir sur le jeu Orléans : mon gros coup de cœur de cette fin d’année !

Jeu du mois : Orléans

Découvertes du mois : Rattle Battle Grab The Loot, Among the Stars Revival, Batavia, A l’ombre des Murailles, Level 7 Omega protocol

Re-découvertes du mois : Blood Rage, Earth Reborn, Orléans (x3), Thunderstone Advance, Mysterium (x2), The Legendary, Mice & Mystics

Déception du mois, voir le bide du mois cette fois : Earth Reborn : trop long et trop compliqué pour moi !

Bonne lecture et à bientôt pour de nouvelles aventures ludiques !

Zuton


Blood Rage - bannièreBLOOD RAGE

On a fait un Blood Rage hier à 2 avec Arnaud, seulement avec le jeu de base (sans les dieux), et on s’est bien planté sur quelques règles (malgré l’utilisation de ton aide de jeu très bien réalisée et utile avec les gros rappels en rouge qu’on a zappés 🙂 ) :

P1080377_600p4501/ Arnaud a mis par erreur plusieurs cartes « upgrade Warrior » sur les emplacements « upgrade clan » si bien qu’il avait cumulé 3 cartes qui donnaient une valeure d’attaque démente à sa paire de warrior. Il semble qu’un seul upgrade soit autorisé sur chef de clan/warrior/bateau. On s »est rendu compte de la bévue au bout de la pose de sa 3ème carte et on a rectifié pour la fin du 3ème age mais le mal dévastateur était fait ! 🙂

P1080376_600p4502/ on a souvent oublié d’envahir gratuitement lors du recrutement/upgrade warrior / chef de clan / bateau (OK pour monstre, ca, je m’en rappelais !). Le mot « upgrade » est très trompeur et je trouve inapproprié pour cette phase.

P1080375_600p4503/ j’ai envahi une fois directement sur la province centrale Yggdrasil en fin de 1er age alors qu’apparemment seulement un monstre est autorisé à le faire : du coup on a rembobiné avant de commencer de 2ème age car je n’avais plus assez de PA pour faire le déplacement d’une province adjacente à Ygdrasil + pillage -> pas de pillage possible –> 3 améliorations en moins au niveau stats de mon clan

P1080374_600p450

Un autre truc/constat un peu étrange : en début de chaque âge, le premier joueur peut posséder des unités seules restantes sur une province sans aucun adversaire dans une case adjacente : le pillage devient alors super facile, sans combat et retire une province pillable d’entrée d’âge alors qu’elles ne sont déjà pas très nombreuses en age 3 !

J’en ai profité en début de 2ème age et Arnaud au début de 3ème age vu qu’il avait fait le « grand ménage » avec ses warriors sur boostés ! Le Valahlla était rempli exclusivement par mon peuple en fin de 2ème age ! Photo à l’appui ! Heureusement que j’avais la carte 1 PG / unité récupérée du Valhalla 🙂

P1080373_600p450

Je me posais aussi la question : est-on obligé de participer à un combat lors d’un pillage d’un adversaire s’il on est sur la même case province ? Apparemment oui, c’est bien dans l’esprit du jeu mais la règle n’est pas super claire.

En effet, cela m’aurait arrangé de rester en place sur la province qui allait etre dévastée par le Ragnagnork, ayant la carte d’upgrade qui doublait les points attribués par le Ragnagnork, sans compter que cela empêchait le pillard (Arnaud) de bénéficier des points de victoire du combat.

Mon curseur de points de rage a rapidement évolué, par contre j’ai galéré sur la piste des casques qui donne la limite max de figurines sur le plateau, ce qui m’a beaucoup gêné.

P1080372_600p450Mon 3ème age est catastrophique avec plein de combats perdus. Il est heureusement rattrapé par ma carte ugrade doublant les points de ma quête 4 figurines min au Valahlla (11*2=22 PG)

Je marque seulement 20 PV en fin de partie pour les stats alors qu’Arnaud, après un départ poussif du à la découverte du jeu, s’est bien refait au fil des ages en marquant finalement 50 PV sur les stats en fin de partie !

P1080371_600p450Je gagne d’un seul petit point (121 à 120 PG, score bien plus serré que notre précédente partie à 4) dans une partie somme toute très courte (finie à 23h), plaisante, bien cool malgré les erreurs de règles et avec du matériel vraiment excellent.

J’ai trouvé une certaine répétitivité des cartes après mes 2 parties, les extensions (mystiques, monstres bonus) devrait pallier à cette accoutumance !

P1080370_600p450On a fini la soirée à baver devant le déballage de l’extension 5ème joueur et des nombreux « stretch goals » du KS…


rattle teaserRATTLE BATTLE GRAB THE LOOT : LA PIRATERIE DANS UN COUVERCLE !

Partie de découverte très fun hier soir à 3 joueurs avec Chris et France, sans passer par la case scénario pour débutants : les règles sont plutôt touffues pour un jeu de ce calibre en comportant pas mal de petits points précis. On a par exemple oublié d’appliquer la restriction d’une seule carte de recrutement d’un marin/un seul achat d’amélioration par port.

Rattle bannièreJ’ai aussi été surpris par la durée de partie conséquente : 3 heures, mais sans vraiment les voir passer en étant plongé en eaux profondes dans le jeu ! Les petites aventures délires sont très sympas et varient un peu le rythme du jeu en l’accélérant.

P1080381_600p450Connaitre aussi la nature des 2 dernières cartes aventures à l’avance permet d’éviter d’acheter une cale supplémentaire à l’avant dernier port alors que seulement quelques butins sont distribués ! Une voile ou un canon aurait été plus utile !

P1080380_600p450Le mélange aléatoire et gestion de ressources/développement avec les cartes est détonant et ne dérange pas car on s’amuse beaucoup ! Le jeu est plus subtil qu’il ne parait, notamment pour les phases en mer ! Et qu’est ce que nos navires sont beaux en fin de partie !  Les scores ont été relativement serrés et très accessoires !

Original et donc à classer parmi les OLNI ludiques !

P1080393_600p450Pour plus d’infos sur le jeu, je vous invite à consulter l’excellent article de Wraith75 sur Ludovox.

Galerie photo de notre partie :


PrintAMONG THE STARS REVIVAL : VERSION DE TYPE DUEL

among-the-stars-revival

La version « Duel » de Among The Stars ne déroge pas à la règle appliquée sur les précédents opus : c’est fluide, beau, tactique, intéressant et bien agréable.

Cette version duel aurait une nouvelle fois pu être comparée avec 7 Wonders Duel mais il n’en est rien : les sensations ludiques sont bien différentes.

P1080406_600p450L’une des nouveautés réside dans les conseillers que l’on se dispute mais au au final on s’y est beaucoup neutralisé, du coup ils ont été très peu activés.

P1080411_600p450Une autre nouveauté propose les objectifs de forme /type stations qui rapportent des PV en fin de partie si réalisés (ou bien en fait perdre sinon) : cela guide un peu sa stratégie : sympa.

P1080420_600p450Cette extension apporte aussi des nouveaux petits vaisseaux (rentrant en jeu par des cartes éléments de station) que l’on peut envoyer dans la station de son adversaire pour ralentir sa construction.

Il y a également des cartes de type événement qu’on a oubliées parfois d’activer : trop d’options peuvent ainsi perturber le jeu !

Une bonne empoignade !

Galerie photo de notre partie :

 


Eart RebornEARTH REBORN : BON DIEU QUE C’EST LONG !

boite earth RebornScénario à 2 contre 2 sur fond de missiles nucléaires.

Je joue avec Fabrice contre Olivier et Régis qui défendent la base et l’accès à la salle de lancement des missiles.

Je n’avais pas rejoué à ce jeu depuis plusieurs années et mal m’en a pris : l’explication est lourde en durant pas moins d’1h30 !

Effectivement la partie fut un peu un calvaire surtout à la fin, dû à la frustration et l’heure tardive : trop long et trop compliqué pour moi !

P1080432_600p450Quand on a un perso en forme (non blessé), on n’a pas assez de jetons pour tout activer, notamment les objets; et quand on est affaibli, c’est le contraire : on a plein de jetons sans savoir qu’en faire si ce n’est piocher des tuiles que l’on ne pourra pas activer.

P1080430_600p450Si on compte le nombre d’actions qu’on a fait en 5 heures de jeu, ce fait pas bézef !

Pourtant Fabrice a bien pris le temps d’expliquer les règles et m’aider pendant la partie mais cela n’a pas suffit à me réconcilier avec ce jeu. Ennuyeux, surtout à la fin, dû à la frustration (raclée) et l’heure tardive : trop de règles, trop long et trop compliqué pour moi !

Les tuiles lieux ne sont pas très lisibles, le reste du matos est pourtant top. J’ai décroché au bout de 2h de jeu mais n’ai pas voulu laisser tomber mon partenaire : on a sombré ensemble et nous sommes restés dignes dans la défaite annoncée mais trop lente suite à la saisie par l’ennemi de l’un de nos persos (ce qui a en partie déséquilibré le scénario).

Les tuiles ne sont pas très lisibles, le reste du matos est pourtant top.

Partie à oublier pour moi.


Orleans banniereORLÉANS : DU BON « BAG BUILDING » !

Je propose à Olivier et Fabrice de découvrir ce jeu qui m’a fait forte impression lors de ma première partie effectuée en solo.

Et on a tenu les délais annoncés : 25 minutes d’installation, 30 minutes explications et 2h30 de jeu à 3. J’avais juste oublié le temps de rangement qui prend bien 15 minutes pour tout remballer de façon minutieuse (et facilitant la prochaine mise en place). Le côté mise en place et rangement fastidieux du jeu est peut-être son point noir.

P1080439_600p450

Mise en place (25 minutes) Fabrice : rouge, Olivier : bleu, Zuton : jaune

Pour le reste, il tient toutes ses promesses et je suis rassuré de constater que la piste de développement n’est pas la seule stratégie gagnante. Bon, il ne faut pas non plus l’occulter complètement, elle permet d’empocher des pièces en route et atteindre un niveau 4 est déjà suffisant.

P1080440_600p450Étant d’entrée 2ème joueur, je me rue d’entrée de jeu vers les érudits permettant de progresser sur la fameuse piste de développement en remportant le premier citoyen de cette piste (située à la 3ème case) avec un fermier envoyé direct sur le plateau des actes de bienfaisance.  Mais je m’arrête là car je désire tester d’autres stratégies, ce qui ne fut pas le cas de mes 2 adversaires qui ont très bien écouté mes conseils et recrutent tous les 2 un grand nombre d’érudits en se disputant les 2 autres lointains citoyens sur cette piste, à grand coup de livres.

C’est Fabrice le grand gagnant de cette piste côté citoyens (2 gagnés). Quand je me rends compte que seulement 2 jetons érudits sont encore disponibles, c’est un peu tard et j’atteins en fin de partie seulement et difficilement le niveau 4 de technologie (au prix d’une ultime action super pénalisante au scriptorium lors de la dernière manche) alors qu’Olivier et Fabrice sont au max (6) : le facteur multiplicatif va faire mal sur le score.

P1080441_600p450

Le plateau des actes de bienfaisance presque vierge : cela ne vas pas durer !

Mais j’ai fait d’autres choses comme augmenter mon niveau artisan pour placer plusieurs roues sur des emplacements demandant 3 jetons (bateau que je compte bien exploiter pour voyager sur les fleuves, université, village et chevalier). Olivier adopte aussi cette stratégie et nous épuisons rapidement le stock de jetons d’artisans au grand dam de Fabrice qui se replie astucieusement sur le bâtiment laboratoire qui consomme 2 jetons (activable avec un érudit et un artisan) pour le gain d’une roue.

P1080443_600p450

Mon plateau vers la fin de partie

Nous avons subi toutes les 3 pestes en début de jeu si bien qu’on prenait des risques ou non en laissant des jetons vulnérables dans le sac (les 4 jetons de base n’étant pas touché, on a fait en sorte de les avoir dans le sac au moment de la pioche du pestiféré pour diluer le risque). Fabrice perd un érudit et moi un moine, Olivier s’en sort indemne.

J’ai beaucoup d’artisans mais les bâtiments disponibles les accueillant ont déjà été choisis (laboratoire par Fabrice et moulin pour Olivier lui permettant de payer pour progresser sur la piste de développement en payant des pièces). J’opte alors pour le tailleur fabriquant de brocarts (5 PV) que je fais bosser au max en vidant les jetons marchandises de ce type me rapportant 25 PV en fin de partie. Pour info, définition de brocart : Étoffe de soie brochée d’or ou d’argent, au décor le plus souvent floral. Il faut bien habiller ces gens de la haute société moyenâgeuse !

Sinon, j’ai également beaucoup profité de la première place sur la piste des fermiers octroyant une pièce à chaque tour, me rapportant pas loin de 16 pièces et donc 16 PV, « volés » la plupart à Fabrice qui était souvent dernier sur cette piste.

P1080446_600p450

Plateau en fin de partie

Une fois que mes adversaires ont terminé de bien se tirer la bourre sur la piste de développement, ils sont venus me concurrencer sur les actes de bienfaisance et les voyages où on est arrivé à se gêner avec Olivier tandis que Fabrice s’est baladé tranquillement avec beaucoup de comptoirs et de marchandises empochées, remportant logiquement par majorité le citoyen associé au plateau voyage en fin de partie !

Pour le plateau des actes de bienfaisance, je construis la poudrière qui est bien utile, couplée avec mon niveau de chevaliers que j’ai fait monté au préalable (pour piocher jusqu’à 7 persos et en empochant au passage un 2ème citoyen), puisqu’elle permet d’étendre son marché de 2 jetons et envoyés 2 personnages sur le plateau de bienfaisance en plus de l’action mairie,  grâce auquel j’empoche 2 autres citoyens en réalisant seul l’élection du pape (2 moines et un chevalier, rapportant en tout 9 pièces) puis le traité de paix (2 moines, une érudit et un chevalier rapportant 6 pièces). Le tout m’a bien sacrifié mes derniers tours. J’ai réussi in extrémis à envoyer aussi quelques persos pour participer à la construction des canalisations  afin d’avancer case par case sur la piste développement par le gain de quelques livres. L’ordre du tour devient alors super important durant ces dernières phases en fin de jeu pour ne pas se faire souffler des citoyens convoités, chose qui m’est arrivée pour l’astronomie où c’est Olivier qui prend le citoyen, tout comme pour les canalisations. Fabrice complète lui complète la lutte contre la peste.

P1080450_600p450

Plateau des actes de bienfaisance en fin de partie

A noter qu’on a joué la phase de placement (appelé « organisation » ) en simultané et caché les uns des autres pour ne pas influencer nos choix par ceux des autres.

Pas mal d’interactions ont eu lieu avec des effets courses aux citoyens et comptoirs + marchandises + jetons à différents niveaux : les différentes pistes, le voyage, les citoyens et le plateau acte de bienfaisance très utile pour épurer son sac.

On réalise le comptage du score final (en utilisant les fiches de scores imprimées et récupérées sur BGG) sans trop savoir qui va gagner, les scores sont en effet assez serrés et surprise, je l’emporte de 6 PV seulement sur Fabrice.

P1080447_600p450Quelques points de règles qu’on a pas pu trancher pendant la partie (clarifiés après coup après les clarifications de Grovast  : merci à lui !) :

1/ A-t-on le droit d’exécuter une action s’il on est déjà en bout de piste (comme par exemple les bateliers) alors qu’il reste encore des jetons disponibles ? J’allais dire à priori, oui… mais en fait non, c’est bien spécifié pour toute les pistes dans un cadre remarque du livret de règles : une fois que votre marqueur atteint la dernière case d’une piste, vous ne pouvez plus réaliser l’action correspondante .

2/ Que se passe t il si l’événement moisson arrive et que le joueur possède 4 pièces et aucun jeton nourriture : doit-il subir la torture sur l’élément arrangeant (seul une fois pour le jeton) et garde t il ses pièces ? Grovast : Non, tu payes les pièces que tu as et tu dois remplacer chaque pièce manquante par une marchandise, un comptoir, un partisan… Comme son nom l’indique, la torture, c’est horrible.

3/ le règle stipule que les jetons roues technologiques sont limités dans le jeu alors que la mise en place ne parle pas de ce point avec donc un nombre conséquent pour toute la partie (16) ? Grovast : En effet, on laisse les 16, ce qui rend le Laboratoire plus intéressant à 2 joueurs. Ça me parait aussi curieux mais a priori c’est comme ça… Lien BGG en parlant.

4/ il est possible de ne pas piocher dans le sac pour rapatrier un jeton déjà placé : peut-on le faire après avoir commencé à piocher et le réaliser seulement à la fin pour agir en fonction de la pioche ? Grovast : Si tu veux dire remettre dans le sac un partisan qui ne te plairait pas, je pense que non. Par contre, je pense que tu es autorisé à piocher 1 par 1 et en fonction de ce qui sort faire des choix. J’ai cherché mais trouvé uniquement ça

A la première découverte du jeu, je trouvais le jeu laid et maintenant que j’aime bien, je trouve les graphismes sobres et jolis ! 🙂 Non, c’est vrai que c’est pas folichon, tout comme les jetons trop fins qui restent bloqués dans les replis des sacs. Si je me procure le jeu, j’investirai dans les meeples composant le fan Kit proposé à l’achat sur le site DLP games.


Orleans banniereORLÉANS MODE SOLO : INTÉRESSANT MAIS DIRECTIF !

La variante solo d’Orléans propose de se mesurer à un joueur virtuel (JV) qui n’a certes pas de plateau mais qui lance un dé 8 après la phase de production (mises en place de nos jetons) mais avant la phase d’action, faisant progresser son curseur sur chacune des pistes en plaçant les jetons sur le plateau des actes de bienfaisance.

Le tirage d’un 8 est douloureux puisqu’il fait progresser le JV de 2 sur la piste de développement, réalise la même action qu’un 2 (fermier) puis on doit relancer le dé.

P1080453_600p450Deux événements particuliers  déclenchent également l’action du JV en phase 6 :

  • événement comptoir : on déplace le meeple du JV de 3 lieux sur le plateau voyage et on place 3 comptoirs sur chaque ville. 3 événements de ce type font donc placer 9 comptoirs au total et il est impossible de lutter pour le gain du citoyen associé à la majorité des comptoirs sur le voyage. Il faudrait placer la totalité de nos 10 comptoirs : on a donc tendance à laisser tomber cette voie, même si un comptoir est toujours lucratif en fin de partie si on a atteint un bon niveau de développement
  • événement revenus : on lance le dé et applique l’effet un nombre de fois égal au niveau de développement courant du JV, et là, cela peut-être très très violent si ce type d’évènement arrive en fin de partie où le JV a un niveau de développement correct (genre 4 ou plus). Le JV lance alors tellement de fois le dé qu’il épuise tous les jetons et empoche les citoyens du plateau de bienfaisance ou des pistes chevalier et batelier.

P1080452_600p450J’ai joué une première partie avec un faux D8 puisqu’il s’agissait de celui de FormulaD qui ne génère pas de 1-2-3 ! Mais quel c.. ! Je m »en rends compte seulement en milieu de partie. Je termine quand-même avec le bon dé 8 ! Une fois de plus, je privilégie la piste de développement en arrivant à son niveau maximum (6). Score final : 153 PV.

P1080459_600p450Comme le jeu est installé, j’enchaine par une 2ème partie avec un bon D8. J’entame une autre stratégie avec des bateliers et l’hôpital (autant de pièces que son niveau de développement)  que j’exploite à fond mais il demande un haut niveau sur la piste de développement : encore, elle,  même quand je décide d’une autre stratégie, j’y reviens inlassablement ! Je réalise que 2 comptoirs et perd pas mal de citoyens sur le plateau bienfaisance. Score final : 155 PV.

P1080456_600p450Cette variant solo est donc intéressante mais très dépendante de l’arrivée des événements faisant jouer le JV, notamment la tuile revenus. De plus, mes 2 parties renforcent le sentiment de devoir jouer à fond la piste de développement en début de partie, donnant une certaine direction obligée et des parties ressemblantes. Le jeu souffre indéniablement de ce défaut, comme décrié sur BGG. Mais pas grave car cela ne m’empêche pas d’aimer énormément le jeu !


Thunderstone-Advance-Root-of-CorruptionTHUNDERSTONE ADVANCE

TA boite

 

Partie à 2 avec Régis qui découvrait le jeu.

Cartes du premier scénario de l’extension Root of Corruption.

P1080468_600p450Le jeu est toujours aussi plaisant malgré une durée de partie assez longue (2h30 explications comprises). Certains termes ont été mal interprétés et arrangés à la sauce des héros comme les effets « Trophy » qui sont obligatoires en se rendant au donjon (et même p’têtre bien aussi au village…)P1080467_600p450

Score : Zuton : 46 PV, Régis : 23 PV

P1080466_600p450


WEEK-END JEUX 2015

Château de Montfort (Eyzinet-Pinet, 38) : 27-29 Novembre 2015

Le château nous offre un cadre bien adapté à notre 1er week-end jeux organisé entre amis joueurs grenoblois : une grande pièce de vie conviviale avec un poêle, une grande cuisine et 8 chambres.

P1080538_600p450 Nous sommes une vingtaine de personnes dont 4 enfants. Les courant d’air sont aussi très présents et il fait carrément froid en cette fin Novembre. Une pièce supplémentaire pour jouer n’aurait pas été de trop et certaines parties se sont déroulés dans la cuisine.

P1080469_600p450Comme craint, on a apporté bien trop de jeux qui sont restés dans les sacs et bien trop de nourriture ! Mais le week-end fut réussi malgré tout ! A refaire mais plutôt dans des mois plus cléments (de Mai à Septembre).


 

MysteriumMYSTERIUM

mysterium boite2 parties pendant le week-end jeux.

Première partie en tant que médium en mode facile et remportée haut la main, avec Juliette en fantôme. Olivier a brillé de claire-voyance avec un sans faute pour découvrir ses 3 suspects en 3 tours !

Deuxième partie en mode de difficulté moyenne à 7 joueurs. J’incarne le fantôme et on gagne sur le fil alors qu’Olivier et Fabrice ont tout les 2 bien souffert pour trouver leur trio suspect, lieu et objet. Faut dire que je n’ai pas été très inspiré pour le chirurgien : j’ai bloqué sur l’aspect de la mort ce qui a bien embrouillé Fabrice. De plus, ce n’était pas facile en ayant la mercière et la bonne à tout faire (qu’on aurait bien aimé embauché pour le week-end pour les tâches ingrates) qui se ressemblent beaucoup ! On a eu un grand fou rire en début de jeu quand j’ai nommé par erreur le sculpteur en tant que scooter ! A ma décharge, le fantôme était encore en pyjama et pas encore bien réveillé ! 🙂 Cette deuxième partie fut bien tendue, une des meilleure jouée à ce jour pour ce jeu, le mode de difficulté moyen n’y est peut-être pas étranger !

P1080483_600p450En tout cas, le cadre de la salle à manger du château avec les chandeliers et toutes les vieilleries décoratives était parfait pour renforcer l’ambiance du jeu !

P1080490_600p450


Batavia banniereBATAVIA

Découverte à 4 joueurs expliquée par Virginie.

P1080482_600p450Jeu léger de plateau avec des d’enchères, de la majorité pour la collection de cartes / ressources dans un thème coloré de commerce en Asie.

C’est simple et efficace, le tout servi par du beau matériel et de belles illustrations.

Je gagne la partie à ma plus grande surprise, étant d’habitude très mauvais aux jeux d’enchères !

P1080472_600p450Il faut dire aussi que mes 3 autres adversaires se sont bien gênés entre eux me laissant tranquillement avancer sans dépenser beaucoup d’argent. Je mets fin à la partie rapidement (ce qui occasionne en plus le gain de 5 PV de mémoire), coupant un peu plus l’herbe sous les pieds de mes adversaires.


MuraillesA L’OMBRE DES MURAILLES

Découverte à 4 joueurs expliquée par Virginie, avec Alex (mon jeune fréro) et JP.

a-l-ombre-des-muraillesCela faisait une éternité que je voulais découvrir ce jeu et me rappelle qu’il sortait beaucoup au club de JES dans les années 2010. Le plateau est magnifique (Michael Menzel aux pinceaux) en rappelant celui des piliers de la terre qui date de la même époque pas si lointaine !

Les auteurs ne sont autres que la famille Brand à laquelle on doit de bons jeux de pose d’ouvrier comme Descendance, Murano ou Clochemerle.

Il s’agit d’un jeu de gestion de ressources et d’argent, de placement d’ouvrier avec un système astucieux de cartes personnages dans un thème de construction de château fort médiéval.P1080504_600p450

Chaque joueur possède la même main de cartes et choisit secrètement une carte qui est dévoilée simultanément avec celles des autres joueurs. L’ordre d’application des cartes est prédéfini et identique pour toute la partie, sachant que l’architecte permet de récupérer toutes les cartes défaussées et rapporte 5 PV par construction des adversaires pendant le tour.

Certaines cartes permettent de construire pour obtenir de l’argent qui sert à placer ses meeples sur des lieux qui rapporteront des PV en fin de partie selon la nature de leur emplacement (des PV selon argent, selon nombre de fermes construites, tours construites…).

P1080507_600p450Les cartes donnent lieu à du « guessing » pour tenter de deviner ce que vont jouer les adversaires afin de profiter de leur action ou leur voler des ressources de leurs ouvriers, offrant une interaction bienvenue même si elle est déjà bien présente par l’effet course à la construction des bâtiments les plus lucratifs.

La partie est assez rapide, les tours s’enchainent bien de façon plus ou moins fluide car certains personnages pour construire demande une phase de réflexion / calcul parfois fastidieux pour bien optimiser (les bâtiments demandent un cout exact en ressources). Cette phase d’attente pourrait s’avérer désagréable pour des joueurs impatients et il s’agit du seul défaut relevé.

P1080509_600p450J’ai adopté une stratégie axée sur la forge qui m’a au final peu rapporté tandis que Virginie nous a bien explosés au score.

Les explications ont été assez longues, surtout à comparer à la durée de partie mais indispensables pour bien connaitre tous les rôles et tous les nombreux emplacements disponibles dans et autour du château.

P1080511_600p450A l’ombre des Murailles ne m’a pas déçu, loin de là et j’ai hâte d’y rejouer pour tenter d’autres stratégies, sans compter que le 2ème plateau verso enneigée est tout aussi joli que celui du recto et semble apporter des variantes dans les règles avec l’apparition d’événements.

Bref, une bonne découverte d’un jeu poids moyen, facilement sortable pour les amateurs de « kubenbois ».


l7OP banniereLEVEL 7 OMEGA PROTOCOL : ALIEN CONTRE HUMAINS

Régis s’est fait un plaisir de nous faire découvrir son jeu avec les figurines peintes de ses propres mains.

Level 7 Omega Protocol BoxIl joue le rôle du méchant contrôlant les aliens tandis que JP, Virginie, Arnaud et moi-même forment l’escouade de soldats humains tentant de remplir leur mission, chacun ayant ses propres compétences.

Un espèce de mélange de Earth Reborn pour le thème et Descent pour la partie MDJ dans un thème très sombre et post-apocalyptique.

Les combats sont simples et résolus par des jets de dés, avec des notions de ligne de vue.

P1080517_600p450C’est sympa mais j’ai trouvé que le jeu manquait de dynamisme à cause de pas mal de petits points de règles et le fait de l’alternance entre toutes les actions du MDJ puis toute celles des humains.

P1080515_600p450L’ambiance sonore élevée de la fin de journée n’a pas aidé pour bien profiter du thème.

P1080518_600p450


legenary banniereTHE LEGENDARY

Après un apéro digne de ce nom et une raclette gargantuesque, il est déjà bien tard pour entamer un gros jeu (comme Andor qui se profilait). On opte donc pour un jeu de cartes plus rapide avec Arnaud, JP et Manu : The Legendary.

LegendaryLe jeu de cartes de deck-building dans l’univers de Marvel est toujours un plaisir : les tours sont nerveux et les combos simples. Soit on achète des cartes, soit on se bat pour tuer un vilain : pas compliqué mais diablement efficace.

Seul hic : des gros vilains très forts arrivent forcément en début de partie alors que notre deck est très faible. On a quelques tours de répit avant que leur action de type « escape » détruise des cartes « amis » les plus fortes à l’étalage ou déclenche d’autres effets néfastes, mais peu de temps en réalité. Puis à la fin du jeu, c’est le contraire : les decks joueurs deviennent très puissants et éradiquent tout sur leur passage. Le mien a été particulièrement efficace pour tuer les boss afin de remporter la victoire collective et personnelle pour les points.

P1080526_600p450Manu ne faisait pas tourner son deck correctement en ne défaussant pas toutes ses cartes à la fin de son tour, on s’est rendu compte de son erreur qu’en milieu de partie.

P1080525_600p450P1080524_600p450


 

miceMICE & MYSTICS

Blandine et Régis étaient motivés pour découvrir l’ambiance du jeu et ils ont eu bien raison car ils sont repartis vaincus (comme nous tous) mais conquis !

Mice & MysticsPartie à 4 joueurs avec Arnaud (Colin), Régis (Nez : le gros-bill de la troupe avec son marteau), Blandine se met dans la peau de l’archère Lilly  et moi-même incarnant le magicien.

On démarre l’installation du 3ème scénario qui s’intitule « les Rats de la colère ».

Et bien, on l’a bien subi leur colère avec une fin prématurée dès la 2ème tuile découverte, à savoir la cuisine. Colin a commencé par succomber à ses blessures puis ce fut le tour de Nez. On a eu beau se cacher dans le seau, les rats enragés archer nous ont bien massacrés. Seule acte héroïque, on a réussi à tuer Brodie le chat, si si si  !

P1080543_600p450Une partie courte ou trouver les points de règles dans le livret mal fichu est toujours une horreur. Les aides de jeu ont bien servi !


Beaucoup d’autres jeux ont été pratiqués sur d’autres tables durant le week-end, avec dans le désordre et ceux seulement dont je me souviens : Robinson Crusoé, Arctic Scavengers, Achaia, Barony, Viceroy, 7 Wonders (normal et Duel), Study in Emerald…

P1080551_600p450Beaucoup d’autres sont aussi restés dans les sacs !


À bientôt pour de nouvelles aventures ludiques !

Zuton

 

 

 

Publicités

2 réflexions sur “Compte-rendu des parties de Novembre 2015

  1. Pingback: Jeux de société : Tops, Flops et bilan ludique 2015 | LUDO-LABO

  2. Pingback: GoF 2016 : le reportage ! | LUDO-LABO

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s