Compte-rendu de parties de Décembre 2015


RÉSUMÉ

Bilan du mois de Décembre : beaucoup de jeux découverts et joués, les vacances de fin d’année ont bien aidé !

Jeux du mois : Battalia car c’est le jeu qui m’a le plus impressionné tant par son matériel foisonnant, son univers immersif que ses mécanismes variés servi par de superbes illustrations. Et encore, on mal appliqué la règle d’embuscade nous empêchant d’épurer nos deck : à rejouer donc au plus vite ! Au niveau nombre de parties, c’est Port Royal qui tient le haut du panier : il faut dire qu’il est plaisant, rapide et facilement sortable.

Découvertes du mois : Dungeon Roll, Super Motherload, Compact Bowling, Compact Curling, Port Royal (x4), Wizards of the Wild, Battalia : The Creation, Nieuw Amsterdam

Re-découvertes du mois : 7 Wonders Duel (x2), Arcadia Quest, Runeage, Orléans, Endeavor, Time’s up, Desperados of Dice Town (x2), Mysterium

Déception du mois : aucune !

Articles à lire : la révélation des 3 coups de cœur ludiques 2015 de la part de différents blogueurs dans cet article intéressant sur le site de Gus & Co.

Retrouvez  mon bilan ludique 2015 avec mes tops et flops, et donnez vous aussi votre avis et vos coups de cœur 2015 !

topflop2015

Et n’oubliez pas le festival Place Aux Jeux à Grenoble : c’est déjà la semaine prochaine ! Une bonne alternative pour jouer toute la semaine, non stop le week-end à la Halle et découvrir des jeux en avant première de Cannes, sans se déplacer sur la croisette ! Tout le programme est ici.

Bannière Place Aux Jeux 2016 nb3Bonne lecture et à bientôt pour de nouvelles aventures ludiques !

Zuton


7Wonders-Duel-Antoine-Bauza-Bruno-Cathala7 WONDERS DUEL

2 parties enchainées avec Fabrice : 1 – 1

P1080568_600p450Le duel proposé par ce jeu est toujours aussi agréable et d’une durée si courte que la revanche voir la belle peuvent se jouer à la suite. On a préféré ce soir terminer sur un autre jeu encore plus court.


D Roll banniereDUNGEON ROLL

dungeon roll

Ce petit coffre recèle d’un petit trésor de jeu, avec plus de matériel que que laissait présager le contenant !

Le jeu est sans prétention pour 1 à 4 joueurs et donne vie à des parties nerveuses et courtes.

P1080571_600p450Atteindre la salle 10 du donjon me semble impossible, mais on doit être mauvais car on a pas beaucoup progressé dans l’antre des lieux… Le dragon veille au grain…

Petit jeu de dé bien sympathique dans le thème récurrent d’exploration de donjons ! Un bon petit jeu détente de fin de soirée où les neurones auraient trop chauffés, mais faut pas trop lui en demander non plus.


banniere SMLSUPER MOTHERLOAD

P1080584_600p450Bonne découverte chez Chris avec cette partie à 2.

Il est question de forage de galeries sous Mars à base cartes avec un système de deck-building original en ce qui concerne l’achat de cartes puisqu’il faut les payer avec les récompenses trouvées dans les tunnels forés.

P1080594_600p450Jeu très plaisant, assez rapide et simple une fois l’iconographie maitrisée. En revanche, une partie à 4 joueurs doit donner des temps d’attentes un peu longuets car on réfléchit à son tour sans pouvoir trop anticiper car il y ‘a de l’opportunisme à saisir après le tour de ses adversaires.

Score : Chris : 54 PV, Zuton : 51 PV


CBCOMPACT BOWLING – COMPACT CURLING

2 jeux bien sympathiques pratiqués en fin de soirée, voir début de nuit !

Tout le monde à pu jouer en formant 2 équipes de 5 joueurs !

compact-b-eclateeBon, contrairement à l’image ci-dessus, on a pas tellement respecté la ligne de fin de lancer.

Pour le Compact bowling (6 quilles), les jets bourrins alternés avec d’autres plus légers faisaient mouche dans les 2 cas  la plupart du temps, mais au final peu de « spare » et encore moins de « strike » !

La sensation des vrais jeux est bien rendu et il faut vraiment bien doser la puissance du lancer pour le compact Curling.

compact-curlingL’ambiance était excellente !


arcadiaquestARCADIA QUEST

Partie à 4 avec France, Manu et Chris.

P1080637_600p450Jouer avec les figurines peintes magnifiquement par Manu apporte un réel plaisir visuel supplémentaire. Jugez plutôt avec les photos de la partie.


rune-age-cover-artRUNE AGE

20;18;269;271Cela faisait presque 2 ans que je n’avais pas re-goûté à ce jeu de cartes à la mécanique de deckbuilding. Fabrice étant très réceptif en ce moment à l’univers du jeu, il désire découvrir Runage : son envie me donne l’occasion de de le ressortir avec plaisir. Il faut dire qu’on retrouve les terres de Terrinoth et les mêmes peuples et personnages de son frère ainé Runewars.

On joue à 2 le scénario intitulé « Le cataclysme » qui  comporte 3 étapes et dans lequel on lutte contre le paquet de cartes « événement ».

Rune_Age_scenario_cataclysmCe scénario est joué en coopératif et introduit les cartes neutres suivantes :

  • Démon (coût : 6 points d’influence) : unité puissante à 5 points d’attaque
  • « Pillage » (coût : 2 points d’influence) : pratique pour aider son partenaire et épurer son deck mais peut être aussi handicapant s’il on pioche  2 bonnes cartes dont l’une des 2 doit être détruite
  • Naga (coût : 4 points d’influence) : serpent à 3 points d’attaque

Rune_Age_cataclysm_cardsFabrice choisit de jouer le peuple des morts-vivants (Waiqar l’Immortel) composé de Ranimé, Archer squelette, Nécromancien, Chevalier Noir.

Waiqar l'mmortelJ’incarne de mon côté le peuple des Orcs qui apporte des bonus aux unités lors de la phase résolution des combats si je n’ai plus de cartes en main.

les orcsComme on joue à 2, la révélation de la carte événement est censée se déclencher au début de chaque tour du premier joueur.  Mais, suite à des expériences passées à 2 joueurs où la partie semblait ingagnable avec cette règle, je décide de révéler la carte seulement tous les 2 tours du premier joueur comme on le ferait lors d’une partie à 4 joueurs. C’est d’ailleurs étrange que le jeu ne s’adapte pas au nombre de joueurs : sur ce point, rien dans la règle décrit le besoin.

La partie est donc plutôt « pépère » malgré une carte persistante nous faisant piocher que 4 cartes au lieu de 5 pour refaire sa main. Les événements de niveaux 2 deviennent plus puissants et mon royaume prend cher suite à des attaques perdues, sans compter les capacités des cartes monstres.

Exemples de cartes ennemis :

JDS - RuneAge VF CataclysmeQuelques tours se font à vide faute de monstre à combattre et on change donc alors la règle en cours de route en respectant cette fois la règle de pioche de carte événement à chaque début de tour du 1er joueur. Le jeu bascule alors dans la difficulté et nous perdons rapidement la partie. Nous nous réattribuons des points de vie à nos royaumes pour faire durer le plaisir mais perdons tout de même au dernier tour en échouant sur la dernière carte à bannir.

Le jeu est difficile à calibrer pour le paquet ennemi mais le plaisir des combos intact.


PORT ROYAL

Port RoyalPort Royal est un petit jeu de cartes sur le thème du commerce maritime, rapide et plaisant.

Le premier parvenant à 12 PV remporte la partie, sachant que les personnages devant soi ou envoyés en expédition rapporte des PV.

La phase de découverte revisite le système de la pioche avec l’effet « stop ou encore » puisque piocher une 2ème carte bateau de même couleur déjà présente met fin immédiatement au tour du joueur actif, à moins qu’il puisse défausser la carte avec sa puissance militaire (nombre de symbole épées croisées >= à la force du bateau).

P1080685_600p450Le jeu demande une prise de risque pour pouvoir acheter plusieurs cartes car la présence de 4 couleurs différentes de bateaux permet de choisir 2 cartes au lieu d’une seule , et les 5 couleurs différentes de bateaux 3 cartes ! Ces bonus sont plutôt difficiles à obtenir sans les personnages faisant fuir les bateaux.

port-royal-vfport-royal 2port-royal-3

 

 

 

Les cartes navires donnent de l’or avec lequel les personnages sont recrutés : ils ont des pouvoirs utiles au développement (comme les cartes négociant rapportant un or de plus) et sont aussi synonyme de PV : plus ils coutent cher plus il rapportent de PV : logique !

Certains personnages arborent des symboles épées et peuvent contrer les navires, le saltimbanque permet de récupérer une pièce lors d’une découverte échouée ou lorsqu’on peut pas bénéficier d’une carte du joueur actif, l’amiral donne 2 pièces si minimum 5 cartes sont découvertes à son tour, tandis que des personnages comme le colon, le prêtre ou le capitaine donne chacun des symboles utiles pour satisfaire les combinaisons des cartes expéditions.

Cartes Persos Port RoyalQuelques cartes taxes viennent pimenter la partie en appauvrissant les plus riches (>+ 12 ors), ou en apportant quelques bonus au moins bien lotis en PV ou au plus fort militairement.

Des cartes supplémentaires de même type ou avec des effets plus variés auraient été les bienvenues mais ne boudons pas le plaisir : le jeu tourne très bien, même à 2, configuration testée lors des 2 parties enchainées avec Arnaud.

P1080680_600p450Une très bonne surprise que ce Port Royal (et merci Matagot pour la VF) !

Une autre partie a été jouée à 3 joueurs avec Olivier et Arnaud.


Orleans banniereORLÉANS

Orleans boite MatagotJe n’arrive décidément plus à me passer de ce jeu coup de cœur de fin d’année et nous jouons sur l’exemplaire de JP & Virginie avec Manu pour une partie à 4 où les blocages apparaissent faute de place sur le voyage, les actes de bienfaisance et les différentes pistes pour l’obtention des citoyens bonus. Cet effet est nettement moins présent à 3 joueurs et encore moins à 2.

L’ordre du tour devient également prépondérant à 4, il faut bien surveiller ses adversaires pour ne pas se faire « damer le pion ».

P1080689_600p450Manu et moi nous disputons la piste de développement en début de partie, j’obtiens le premier citoyen car en débutant 2ème joueur, je ne pouvais pas laisser passer l’occasion. J’abandonne ensuite cette stratégie en laissant Manu l’explorer mais j’y reviendrai tout au long de la partie grâce à la bibliothèque pour atteindre en fin de partie le niveau maximum (tout comme Manu).

P1080690_600p450 Étant premier sur la piste des fermiers, j’engrange de précieuses pièces à chaque phase de recensement, que je soutire en fait à Virginie souvent dernière sur cette piste. Possédant beaucoup d’érudits, l’école me permet de bien les utiliser en les faisant passer pour d’autres personnages.

P1080691_600p450Je commence à voyager en milieu de partie en amassant marchandise et construisant des comptoirs, je peine par contre qu niveau chevalier (on peut pas tout faire !) et pioche donc moins de partisans de mon sac que mes adversaires.

JP se spécialise en bateliers qui ont été boudés par les autres joueurs alors que Manu amasse de l’argent en omettant de jouer les citoyens. Virginie aime les voyages et les brocarts mais dénigre la piste de développement ce qui est vraiment préjudiciable pour le score final !

P1080692_600p450Je remporte la partie avec la chance de passer devant Virginie au niveau du nombre de comptoirs, rapportant le citoyen correspondant pour un total de 10.

Feuille de scores :

P1080695_600p450Photo bonus  :une partie de l’impressionnante ludothèque de JP et Virginie (dont plusieurs jeux en commun avec la mienne) !

P1080696_600p450


WoWWIZARDS OF THE WILD

wizards boxLe petit KS est enfin arrivé et je craignais la déconvenue après l’article peu élogieux du JP sur Ludovox (revue effectuée juste après le KS avec la version « print & play »).

Première constatation : les illustrations sur les cartes sont magnifiques et les personnages de type mi animal, mi- humain donnent une identité et un univers original au jeu.

Deuxième constatation : la taille de la boite est petite et tout à fait adaptée à son contenu, facilement transportable : un autre bon point.

Vient ensuite la lecture des règles et là ce se corse un peu car le livret n’est pas toujours très clair. Mais que nenni, on entame une partie à 3 joueurs avec Olivier et Arnaud qui nous explique le jeu.

Chacun choisit un personnage de la forêt qui lui inspire et c’est parti !

P1080698_600p450On lance les dés , on fait sa cuisine à combo pour satisfaire la carte acolyte de la manche et pour recruter si possible un nouveau personnage, sans oublier d’activer les pouvoirs de notre héros et des nouveaux personnages qui embêtent les adversaires qui pendant notre tour, patientent.

P1080701_600p450On a mal appliqué certaines les règles en oubliant par exemple de faire tourner les cartes ou le 1er joueur… effet très préjudiciable pour le dernier joueur (Arnaud) : on s’en est rendu compte en milieu de partie… et la position finale d’Arnaud sur la piste de score est logiquement en sa défaveur. Olivier remporte la partie.

P1080702_600p450Nos curseurs ont été proche de 0 toute la partie et le jeu est très opportuniste, faire une stratégie sur le long terme est très hasardeuse surtout avec seulement 7 manches car on est pas certain du tout que les cartes avec le symbole sur lequel on a misé des PV vont sortir.

La carte acolyte, différent pour chaque manche, est source de nombreux PV en dépensant le nombre de bijoux demandés, du moins quand on peut !

P1080703_600p450je me demande s’il ne faut pas mettre 2 cartes de plus à l’étalage pour donner plus de choix car on est loin d’avoir épuisé les cartes de niveaux 2 avec seulement 7 manches et on est tombé sur des cartes aux pouvoirs peu attirants, et donc délaissées (ou bien défaussées pour renouveler l’offre).

Le jeu est pas mal mais je sais pas, j’ai l’impression qu’il manque un petit quelque chose pour qu’il passe de la qualification de ‘pas mal’ à ‘bien’ !

P1080710_600p450Après une seule partie, il s’agit donc d’un petit jeu opportuniste et plaisant à la durée très raisonnable et en tout cas finalement mieux que je craignais , surtout après le JP sur Ludovox.

P1080711_600p450Le jeu est peut-être à éviter à 4 joueurs afin qu’il reste fluide et n’engendre pas des temps d’attentes trop longs. D’un autre côté, les effets des pouvoirs et l’interaction seraient plus présents à 4 joueurs : dilemme !

P1080713_600p450L’avis définitif sera à confirmer après plusieurs parties.


battalia banniereBATTALIA : THE CREATION

Battalia boxBattalia, je n’avais pas pledgé pourtant attiré par l’univers du jeu et le matériel de toute beauté sur le papier. J’avais tergiversé, hésité car je trouvais les règles trop alambiquées, les récompenses débloquées pas très transcendantes et d’autres faux prétextes.

Et bien, disons que la partie à 2 d’hier soir avec mon ami Arnaud me fait amèrement regretter mes errements pointilleux et mon refus final de « baker » ! Les possibilités sont nombreuses et j’ai vraiment apprécié cette partie découverte, sans jouer avec la roue pour simplifier ce premier contact.

P1080820_600p450Les règles sont assez touffues et certains points de détails importants à assimiler. On a apparemment loupé certains trucs comme « approvisionner » la tente à chaque tour. Ensuite c’est plus fluide, un jeu de développement, de gestion de main basé sur un système de cartes deck-building (encore lui !), accompagné de combat en deuxième acte.

P1080832_600p450Les cartes ont de belles illustrations, le matos en général est très beau avec une iconographie claire. En revanche, on a été surpris de ne pas trouver de cartes épurant notre deck, seulement la possibilité d' »upgrade » si bien que notre paquet devient vraiment épais en fin de partie avec quelques tours à vide (mais on peut tout de même conserver des cartes (3 max) pour le tour suivant en en défaussant le même nombre).

Notre surprise provient d’une erreur de règle de notre part constatée bien après la partie, en discutant avec d’autres joueurs de ce point : à chaque embuscade, chaque carte accompagnant la carte réservée pour le prochain tour est détruite et non défaussée ! Cet effet change la donne pour rendre les decks plus nerveux !

P1080818_600p450Au bout d’un moment, on arrête de recruter et les premiers combats s’en suivent, résolus de façon simple avec l’envoi sur le champ de bataille des unités une à une jusqu’à épuisement. Bon, l’épée d’Elemag m’a bien aidé pour la victoire, assez « gros Bill » cet artefact !

P1080844_600p450Le jeu est assez long : 3h avec les explications.

Bref, la mayonnaise a bien pris avec un bon goût de reviens-y !

Heureusement que des passionnés de mon entourage se posent moins de questions métaphysiques que moi…

P1080848_600p450Je ne saurais trop vous conseiller l’excellent article de Damien sur Ludovox pour vous faire une idée complète du jeu et ses nombreuses possibilités. J’aime beaucoup l’idée des variantes qui permettent d’adapter le jeu à ses goûts ludiques.


ENDEAVOR : CONQUÊTE ET DÉVELOPPEMENT

Endeavor-BoiteSortie hier soir d’une petite « vieillerie » (pas si vieille que ça , faut pas pousser non plus) à 5 (dont 3 qui découvraient le jeu) : Endeavor.

Toujours aussi bon cet Ystari avec un excellent rapport plaisir ludique/ temps de jeu, surtout qu’on à tous apprécié le jeu.

P1080858_600p450Les premières manches sont rapides, la dernière un peu moins avec toutes les possibilités.

On finit sur une égalité et des scores serrés pour les 3ième et 4ième. Durée de partie : 1h30 à peu près tenue, c’est donc court pour un jeu de ce calibre : appréciable.

Je reprocherais juste le thème qui n’est pas hyper présent, les pions neutres en bois n’aident pas et la visibilité globale du plateau qui est parfois difficile pour les routes.

PORT ROYAL

Port RoyalOn a enchainé par un Port Royal pour finir tranquillement la soirée. Un saltimbanque recruté d’entrée de jeu par JP s’est gavé rendant la victoire facile et à l’aise de l’un de mes adversaires. Je n’imaginais pas la puissance de ce personnage, surtout avec tous les 1eres phases manquées et le fait de jouer à 5 (le saltimbanque récupère un or aussi s’il ne peut pas choisir de cartes à son tour de commerce).

Un bon petit jeu qui a occasionné pas mal de situations marrantes à 5 : on s’est bien « chambrés » les uns les autres pour une partie dans une super ambiance.

S’il n’y a plus de boites dans les crèmeries ludiques locales, c’est la faute à JP qui comptait acheter toutes les boîtes… 🙂


NIEUW AMSTERDAM : la naissance de New-York !

boite nieuw amterdamJeu méconnu découvert seulement cette après-midi chez mon ami 6gale (–> merci !) à 4 joueurs. Il se révèle comme un superbe jeu très prenant, les pictogrammes sont claires, le matériel de bonne qualité et les choix cornéliens. Le vrai plus est la mécanique qui sert le thème  à merveille alors que l’inverse est vrai aussi !

La phase d’enchère est primordiale puisqu’elle va définir le type d’action principale auxquelles on aura droit ensuite, avec heureusement une action bonus secondaire à intercaler ou l’on veut. Elle définit également l’ordre du tour qui est important. Être 1er joueur lors ce cette phase d’enchère signifie souvent que l’on va perdre cette première place, à moins de miser une somme astronomique ou sur un lot faiblard.

TourdejeuLa dernière manche est ainsi extrêmement tendue au niveau de l’enchère et déroutante pour débuter la mise car on ne sait pas vraiment la valeur exacte des possibilités des adversaires (car chaque type de ressource peut entrer dans a mise).

P1080928_600p450

Miser le max amoindrit nos PV de fin de partie et j’ai ainsi préféré lancer l’enchère sur un lot moins intéressant…

P1080921_600p450

Bref, le jeu est fluide et excellent avec plusieurs axes stratégiques possibles.


TIME’S UP

Soirée petits jeux d’ambiance pour changer un peu avec Olivier, Isabelle , Arnaud et Laurence pour le Time’s Up (auquel n’avait jamais joué Arnaud !). Comme d’habitude avec ce jeu familial, on rigole bien, notamment lors de la phase des mimes.

DESPERADOS OF DICE TOWN

On enchaine avec le sympathique Desperados of Dice Town qui donne lieu à un règlement à OK Coral en bon et du forme, dont Isabelle sort victorieuse !

P1080930_600p450


 

MysteriumMYSTERIUM

Partie en famille où j incarne le fantôme, étant seul à connaitre le jeu.

P1080974_600p450Partie gagnée sur le fil.

DESPERADOS OF DICE TOWN

On a également joué à Desperados of Dice Town qu’Alex et Élodie ont tous les 2 bien apprécié.


BILAN LUDIQUE 2015

A lire : la révélation des 3 coups de cœur ludiques 2015 de la part de différents blogueurs dans cet article intéressant sur le site de Gus & Co.

Retrouvez  mon bilan ludique 2015 avec mes tops et flops, et donnez vous aussi votre avis et vos coups de cœur 2015 !

Meilleurs vœux ludiques 2016 à tous !

(c’est le dernier jour pour le faire, donc j’en profite !)

Voeux 2016 ZutonPour finir, voici le calendrier des festivals francophones de l’année 2016 (liste non exhaustive) :


À bientôt pour de nouvelles aventures ludiques !

Zuton

Publicités

Une réflexion sur “Compte-rendu de parties de Décembre 2015

  1. Pingback: Tops et Flops Perso Jeux de Société 2016 | LUDO-LABO

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s